• AVERTISSEMENT

    Metz Mag de novembre - décembre 2016

    « Pour Metz, voulez-vous des bisounours ou des élus de bon sens ? » (Metz Mag, expression des élus)

    Metz Mag de janvier - février 2017

    --> Télécharger Metz Mag de janvier - février 2017 <--

    La luxueuse revue continue en format de 44 pages tirées à 74 000 exemplaires, ce qui équivaut à 135 arbres coupés tous les deux mois.

    La seule distribution (réalisée par la société C DISTRIBUE à Metz) de la luxueuse revue coûte plus de 10 000 euros par numéro aux contribuables.

     

    Je n'ai trouvé que 4 pages intéressantes sur les 44 : l'éditorial du maire, les doléances des habitants d'Outre-Seille et l'expression des groupes politiques.

    Le sommaire résumé de la couverture (voir plus haut) donne le ton d'un cruel manque de relief des informations : budget participatif - le sens du partage ; 2017 - des priorités renforcées ; mondial - le hand est ici chez lui.

    Que retenir du budget participatif ? Rien de marquant, sans intérêt. On fait valoir ici des travaux normaux qui ne méritent pas un délayage de 10 pages. Résumer tout ça par "le sens du partage" est profondément ridicule.

    Les priorités renforcées de 2017 ? 8 pages de baratin dont il ne ressort rien ; tout sauf "rigueur", "volontarisme", "ambition", "volonté" qui ne sont que des mots affichés, que les socialistes enrobent volontiers d'autres mots sans réalité comme "partage", "entraide", "solidarité". Tous ces mots sont dégradés sans vergogne.

    C'est d'ailleurs ce que disent les habitants d'Outre-Seille (page 10), et que les socialistes sont obligés de reconnaître : saleté, difficultés de stationnement, nuisances sonores, insécurité. Réponse au prochain numéro ! Il faut le lire, de la part des responsables de la situation pourrie, pour y croire :

    "Les représentants du quartier et municipalité ont pu partager leur diagnostic, permettant d’observer deux catégories de sentiments. Le premier est un sentiment de déclassement assez net de la part des habitants depuis quelques mois, lié à plusieurs aspects : propreté, stationnement, nuisances sonores... Le second est un sentiment d’insécurité, associé par les riverains à des regroupements d’individus aux abords de certains cafés et épiceries, mais aussi dans les entrées d’immeubles ou dans des passages peu éclairés. Un sentiment également lié, pour les habitants, à la présence importante de personnes en situation d’urgence sociale. La complexité des problèmes soulevés appelle une réponse multiple émanant de plusieurs acteurs, notamment les acteurs sociaux que le maire a également rencontrés fin novembre. Une action coordonnée que la municipalité présentera aux habitants lors d’une réunion publique le 10 fé- vrier à l’église Saint-Maximin, à partir de 19 h 30. Metz Mag détaillera ces mesures dans son prochain numéro."

    Quel scandale de laisser les gens souffrir comme ça !

     

    Editorial du maire :

    "formidable opportunité de développement", "simplification de grande ampleur", "ici se préparent les emplois du futur", "opération urbaine d'une ampleur inédite", "l'ambition", toujours l'ambition, celle pour la grenouille de se faire plus grosse que le boeuf. Cette attitude est pitoyable. Mais plus grave, il y a de quoi s'inquiéter. Le concret, c'est "la formidable dynamique du Luxembourg", mais Dominique Gros ne fait qu'observer, son action à ce sujet est nulle. Pour dépenser et compter les oeufs dans le cul de la poule, le maire est fort : les emplois du futur se prépareraient dans l'énergie et les matériaux. Peut-être, mais concrètement ? TCRM-Blida serait une couveuse pour start-up du numérique. Lesquelles ? Et Muse est une "opération urbaine d'une ampleur inédite", ce qui est très très inquiétant. Qui bénéficie de cette ampleur ?

     

    Je recommande toujours la lecture des pages 32 et 33 l'expression des groupes politiques, toujours très éclairantes, par les creux et les bosses, par le noir et le blanc, à l'image du drapeau de Metz.


     votre commentaire
  • AVERTISSEMENT

    Unesco : qui va l'emporter ?

    Cuisine gratuite à la Manufacture des tabacs

    Muse - Quartier de l'Amphithéâtre

    Ecoquartier des coteaux de la Seille

     

    On nous bassine avec la République et ses valeurs, mais pour faire du tourisme ou du business, rien ne vaut "royal" ou "impérial" !

    Coeur impérial

    Le choix du prestige

    habiter promotion

    Claude Rizzon promotion

    demathieu bard

    Coeur impérial

    Maison du projet : sur l'espace public, vente d'appartements Claude Rizzon

    Coeur impérial

    Coeur impérial

    Coeur impérial

    Politique de traitement des friches, avec le financement de la ville de Metz et de l'Etablissement Public Foncier de Lorraine (EPFL)

    Coeur impérial

    Zone urbanisée sensible

    Coeur impérial

    Coeur impérial

    Coeur impérial

    Coeur impérial

    Coeur impérial

    Coeur impérial

    Melchiorre démolition, Navara TS (VINCI)

    Coeur impérial

    Coeur impérial


     3 commentaires
  • AVERTISSEMENT

    Le pays messin

     

    Transformations successives : 1892 - 1902

    Etat actuel : 1903


     votre commentaire
  • AVERTISSEMENT

    Nouveaux travaux du chauffage urbain

     

    Rien sur la carte des travaux !


     votre commentaire
  • AVERTISSEMENT

    Vilain petit canard

    Qui roule pour Couleurs Gaies ?

    Premier discours du président américain Donald Trump

     

    Mon ami Jetlagay exprime son talent avec ses affichettes habituelles :

    Religion LGBT


     2 commentaires
  • AVERTISSEMENT

    "L'Assurance maladie - Après les derniers calculs de votre assurance maladie, nous avons déterminé que vous êtes admissible à recevoir un remboursement d'un montant de 26,50 euros.

    Nous vous invitons à consulter les démarches à suivre en cliquant ici."

    Courriel du 19 janvier à la Sécu

    J'ai reçu aujourd'hui un faux message Ameli avec un lien. Je peux vous le faire suivre si ça vous intéresse et si vous me donnez une adresse.

     

    Réponse le 20 janvier

    Suite à votre demande du 19.01.2017, je vous informe que nous ne pouvons vous communiquer d'adresse mail à vous pour ce type de demande. Toutefois, je vous invite à nous adresser par retour de mail l'adresse mail émettrice de ce mail frauduleux. Avec toute notre attention, Nathalie

     

    Courriel du 20 janvier à la Sécu

    Réponse à votre question : support@assurance.fr (visible comme ameli)

     

    Réponse le 23 janvier

    Suite à votre message du 20.01.2017, je transmets l'information au service compétent. Je reste à votre disposition pour d'amples informations. Avec toute notre attention, Marine


     2 commentaires
  • AVERTISSEMENT

    Les mauvais coups de Cora

     

    C'est très agaçant, il faut vérifier tous les prix, par exemple cet article est affiché à 2,95 mais facturé à 3,99 :


     3 commentaires
  • AVERTISSEMENT


     votre commentaire
  • AVERTISSEMENT

    Temple de garnison


     votre commentaire
  • AVERTISSEMENT

    Il faut que Metz inspire car Metz étouffe

    Commune de Metz Métropole

    Metz étouffe

    "Dominique Gros, maire de Metz, et le conseil municipal vous présentent leurs meilleurs voeux pour l'année 2017."

    Metz étouffe

    Inspire me

    Metz étouffe

    Enjoy me

    Metz étouffe

    Metz étouffe

    Metz étouffe

    Metz étouffe


     2 commentaires
  • AVERTISSEMENT

    Taxes foncières 2016

    Taxe d'habitation 2016

    Déchets dans l’hypercentre de Metz : les bacs arrivent

    Conteneurisation des ordures : toujours le même dialogue de sourds !

     

    Plastic Omnium sonde les habitants pour vendre ses bacs à Metz Métropole.

    Le prix de la collecte des déchets augmente.

    Plastic Omnium

    Plastic Omnium pousse ses bacs

    Plastic Omnium pousse ses bacs

    Plastic Omnium pousse ses bacs

    Non aux poubelles permanentes dans nos rues. Opposez-vous et rejoignez-nous : metzvillepoubelle@outlook.fr

    C.C.C.P Collectif Contre les Conteneurs Permanents

    Plastic Omnium pousse ses bacs

    Plastic Omnium pousse ses bacs

    Plastic Omnium pousse ses bacs

    Bientôt ici, pour vous : un point de collecte des déchets.


     votre commentaire
  • AVERTISSEMENT

    Peu de dégâts à Metz


     votre commentaire
  • AVERTISSEMENT


     votre commentaire
  • AVERTISSEMENT

    Des pas sur la neige


     4 commentaires
  • AVERTISSEMENT

    Enseignement religieux : les laïcs en croisade

    Délit de blasphème

    Arbre de la laïcité

     

    Encore une fois, Michel Seelig bénéficie d'un espace significatif dans le Républicain Lorrain, avec un article en lecture libre sur Internet, pour distiller sa vieille rengaine contre l'enseignement religieux.

    Son combat idéologique est particulièrement malvenu, il s'oppose à des valeurs fondatrices de notre société, de notre civilisation, qui sont un rempart contre la barbarie.

    C'est la Franc-maçonnerie qui a inspiré la Révolution française et toutes ses horreurs, la terreur, le génocide vendéen. Souvenez-vous du fils aîné du roi, encore petit enfant, persécuté par un ignoble pervers qui le faisait boire et lui a fait dire qu'il couchait avec sa mère. Voilà la belle éducation opposée à Dieu.

    Thierry Ardisson raconte l'histoire du fils de Louis XVI séquestré à 8 ans


     7 commentaires
  • AVERTISSEMENT


     votre commentaire
  • AVERTISSEMENT

    Taxes foncières 2016

    Metz étouffe

     

    Commune où les habitants sont lourdement imposés par Metz Métropole :

    Commune de Metz Métropole

    Commune de Metz Métropole

    Commune de Metz Métropole

    Un grand merci à Ouly pour les photomontages !


     votre commentaire
  • AVERTISSEMENT


     votre commentaire
  • AVERTISSEMENT

    Cora

    Encore une arnaque au Cora

     

    Voyez les belles promos, n'avez-vous pas l'impression que le premier article est à 3,85 euros au lieu de 5,50 et le deuxième à 2,93 euros au lieu de 4,19 ?

    Il faut être particulièrement idiot pour croire cela, il faut bien lire l'étiquette.

    les mauvais coups de Cora

    les mauvais coups de Cora

    les mauvais coups de Cora

    les mauvais coups de Cora


     6 commentaires
  • AVERTISSEMENT

    Metz : dix millions d’euros pour gagner dix minutes

    Nouvelle-Ville « En supprimant du parking, vous tuez le commerce ! »

     

    Ces travaux ne coûtent que "10 malheureux millions", pas de quoi faire un fromage !

    Il n'y a même pas mention des travaux sur la carte officielle des travaux à Metz (voir plus bas).

     Qui profite ?

    A qui profite le crime ?


     votre commentaire
  • AVERTISSEMENT

    Vœux « politiquement corrects » pour 2010 de Bruno Gollnisch

    Radio Méridien Zéro - En passant par la Lorraine - Avec Jean-Marie Cuny

    De 22h15 à 22h30, tous les jours à Strasbourg ! Magnifique

     

    "Objet : voeux de bonne année

    Avertissement préliminaire : le principe de précaution est maintenant inscrit dans la Constitution, tandis que des lois pénales sévères prohibent toute discrimination et toute analyse hérétique de l'histoire contemporaine, sous peine de prison. Enfin, le fait de parler d’étrangers ou de certaines communautés pour autre chose que pour en dire du bien est sanctionné des mêmes peines.

    Par prudence, je vous adresse donc pour 2017 des vœux que j'espère "politiquement corrects" et, surtout, en conformité avec la législation en vigueur dans notre libre démocratie. En conséquence, j’ai le regret de vous demander de bien vouloir ne pas tenir compte de la formulation sous laquelle je vous aurais éventuellement fait parvenir mes vœux dernièrement. Celle-ci étant nulle et non avenue, vous voudrez bien en trouver une nouvelle formulation ci-dessous, sous la forme légale fournie par mon avocat.

    Nouvelle formulation validée par mes conseils juridiques : Je vous prie d'accepter, sans aucune obligation implicite ou explicite de votre part, mes vœux à l'occasion du solstice d'hiver et du premier de l'an, en adéquation avec la tradition, la religion ou les valeurs existentielles de votre choix, dans le respect de la tradition, de la religion ou des valeurs existentielles des autres, ou dans le respect de leur refus, en la circonstance, de traditions, religions ou valeurs existentielles, ou de leur droit de manifester leur indifférence aux fêtes populaires programmées. Ces vœux concernent plus particulièrement :

    - la santé, ceci ne supposant de ma part aucune connaissance particulière de votre dossier médical, ni d'une quelconque volonté de m'immiscer dans le dialogue confidentiel établi avec votre médecin traitant ou votre assureur avec lequel vous auriez passé une convention obsèques ;

    - la prospérité, étant entendu que j’ignore tout de la somme figurant sur votre déclaration de revenus, de votre taux d'imposition et du montant des taxes et cotisations auxquelles vous êtes assujetti ;

    - le bonheur, sachant que l'appréciation de cette valeur est laissée à votre libre arbitre et qu'il n'est pas dans mon intention de vous recommander tel ou tel type de bonheur.

    Nota Bene : le concept d'année nouvelle est ici basé, pour des raisons de commodité, sur le calendrier grégorien, qui est celui le plus couramment utilisé dans la vie quotidienne de la région à partir de laquelle ces vœux vous sont adressés. Son emploi n'implique aucun désir de prosélytisme. La légitimité des autres chronologies utilisées par d'autres cultures n'est absolument pas mise en cause. Notamment :

    - le fait de ne pas dater ces vœux du yawm as-sabt 1 Safar de l'an 1437 de l'Hégire (fuite du Prophète à Médine) ne constitue ni une manifestation d'islamophobie, ni une prise de position dans le conflit israélo-palestinien ;

    - le fait de ne pas dater ces vœux du 2 Teveth 5776, ne constitue ni un refus du droit d'Israël à vivre dans des frontières sûres et reconnues, ni le délit de contestation de crime contre l'humanité ;

    - le fait de ne pas dater ces vœux du 3ème jour (du Chien de Métal) du 11ème mois (Daxue, Grande Neige) de l'année du Dragon d'Eau, 78ème cycle, n'implique aucune prise de position dans l'affaire dite "des frégates de Taïwan" ;

    - le fait de ne pas dater ces vœux du Quintidi de la 3ème décade de Frimaire de l'an 224 de la République Française, une et indivisible, ne saurait être assimilé à une contestation de la forme républicaine des institutions.

    Enfin, l'emploi de la langue française ne sous-entend aucun jugement de valeur. Son choix tient au fait qu'elle est la seule couramment pratiquée par l'expéditeur. Il va sans dire, mais encore mieux en le disant, que tout autre idiome a droit à mon entier respect tout comme ses locuteurs, bien évidemment ! Bien à vous et bonne année encore !"


     4 commentaires
  • AVERTISSEMENT

    Le TER Lorraine se prend pour un TGV

    Transport TER Nancy-Metz-Luxembourg

    Jean-François a un abonnement annuel de train TER entre Pont-à-Mousson et Luxembourg qu’il règle par prélèvement mensuel de 161,10 euros et qui court jusqu’au 31 janvier 2017.

    Pour justifier cet abonnement lors d’un contrôle, il peut présenter une carte SimpliCités ainsi qu’un ticket papier où est inscrit la durée d’abonnement.

    Le matin du 13 décembre 2016, Jean-François est contrôlé. Le contrôleur SNCF lui dit que sa carte SimpliCités est invalide et lui dresse un procès verbal. Le contrôleur demande 50 euros. Comme Jean-François déclare ne pas vouloir les régler en plus de son abonnement, le montant est porté à 100 euros, c’est radical.

    Jean-François a le bon profil de client qu’on peut persécuter sans risque.

    Sur le procès verbal est inscrit que Jean-François “voyage sans billet”, le contrôleur le fait signer. Jean-François (*) est intimidé et signe le procès verbal, alors qu’il ne voyage pas sans billet, mais avec une carte SimpliCités que le contrôleur déclare invalide !

    Pour le contrôleur, le ticket papier n’a aucune valeur. Alors, pourquoi ce ticket est-il distribué en imposant aux clients d’être en mesure de le présenter lors des contrôles ? Encore une procédure incohérente.

    Le contrôleur se justifie en expliquant que des personnes possédant abonnement annuel peuvent le résilier, donc pour lui, si la carte est invalide, c’est que le client a résilié l’abonnement. Or il n’en est rien.

    Jean-François se présente le soir même aux guichets SNCF à Thionville (en attendant une correspondance) puis à Pont-à-Mousson : dans les deux cas, une autre personne réclame comme lui pour le même motif : carte SimpliCités désactivée ! Visiblement, il n’est pas le seul a subir les désagréments d’une entreprise qui ne respecte pas ses clients. Au guichet, on lui explique qu’il doit prendre un abonnement mensuel (près de 200 euros supplémentaires) qu’il se peut se faire rembourser par la suite. Un irrespect total du client.

    Apparemment, les cartes SimpliCités sont en cours de renouvellement : une nouvelle carte est expédiée aux abonnés, mais la carte actuelle est immédiatement déactivée sans attendre la réception de la nouvelle !

    De SimpliCités, on passe à ComplexeCités.

    “Carte blanche à vos déplacements en Lorraine” devient “carte de malchance aux déplacements en Lorraine” !

    Au client de se débrouiller et d’avancer des frais importants, cela ne choque personne dans l’entreprise “SNCF c’est possible !”

    Comme toujours, les honnêtes gens sont traités, sans considération, comme des vaches à lait dont il est attendu une grande patience.

    Ne serait-il pas normal que le contrôleur puisse réellement vérifier si la personne est en règle ou pas plutôt que de se fier à des procédures internes de la SNCF pénalisantes pour le client ?

    Ne faudrait-il pas apprécier en interne la qualité du travail des contrôleurs en fonction de leur capacité à éviter l’exaspération des clients plutôt que de les inciter à faire du chiffre à bon compte sur le dos des gens honnêtes et dociles ?

    (*) Jean-François précise que le contrôleur lui fait signer sur un petit écran de type facteur où il ne voit pas ce qu'il signe !

    La réponse du 15 décembre 2016

    De : terlorraine@sncf.fr Envoyé : jeudi 15 décembre 2016 14:36 À : jean francois Objet : Votre demande au sujet de votre carte SimpliCités

    Bonjour Monsieur, Par votre courriel du 13 décembre, vous signalez avoir été verbalisé à hauteur de 100€ ce même jour, alors que vous êtes titulaire d’un abonnement « Flexway » en cours de validité. En effet, lors du contrôle, il vous a été indiqué que votre carte SimpliCités est en opposition. Vous demandez le rétablissement de votre abonnement, ainsi que l’annulation du procès-verbal établi à votre encontre. Je vous informe que l’ensemble des cartes SimpliCités « ancienne génération » ont été désactivées suite à un dysfonctionnement technique. Par conséquent, une carte SimpliCités « nouvelle génération », compatible avec le réseau luxembourgeois, va vous parvenir au cours de la semaine prochaine. Par ailleurs, soyez assuré que l’ensemble des contrôleurs ont été avisés de cette anomalie. Aussi, il vous suffira simplement de présenter votre contremarque lors des contrôles, en attendant la réception de votre nouvelle carte. Enfin, je vous invite à transmettre l’original de votre procès-verbal auprès de notre service clientèle, à l’adresse ci-dessous, afin de procéder à son annulation : Service Clientèle TER LORRAINE CS 23915 54029 Nancy Cedex Je tiens à vous présenter mes sincères regrets pour les désagréments rencontrés. Pour d'autres informations, l'équipe de Contact TER est à votre disposition au 0.800.870.529 (N° Vert) du lundi au vendredi de 6h30 à 19h30 et le samedi de 9h00 à 14h00. Sincères salutations, Hynde, Votre conseillère Contact TER Lorraine.

     

    La suite au 5 janvier 2017

    "Malheureusement mon feuilleton avec la SNCF n’est pas encore fini. Malgré mon courrier, où je demandais l’annulation de l’amende, j’ai reçu une relance pour régler cette amende. Et, si je ne le fais pas , …elle augmente."

    De : jean francois Envoyé : jeudi 5 janvier 2017 08:41 À : 'terlorraine@sncf.fr' Objet : Votre demande au sujet de votre carte SimpliCités - Demande d’annulation amende du 13/12/2016

    Madame, Je suis fort mécontent de recevoir le 04/01/2017 un courrier émanant de l’ « Agence Nationale de traitement automatisé des infractions. J’ai été contrôlé et verbalisé le 13/12/2016 alors que je n’avais absolument pas fraudé ; vos services ayant désactivé ma carte d’abonnement. Je vous ai alors envoyé un mail le jour même ; vous m’avez répondu le 15/12/2016 en m’expliquant qu’il s’agissait d’une erreur de vos services. J’ai alors demandé par courrier (lettre suivie du 23/12/2016) ci-jointe l’annulation du PV et 100€ de dédommagement et en joignant l’original de l’amende. TROP c’est TROP. Je vous prie de bien vouloir m’annuler dans les plus brefs cette amende ; à défaut j’utiliserai tous les moyens dont je dispose pour faire valoir et défendre mes droits. N’espérant ne pas y être contraint et comptant sur votre compréhension Salutations distinguées J.François

     

    La suite au 19 janvier 2017

    Bonjour cher Philippe.

    J'espère que tu vas bien et que tu ne grelottes pas trop, toi qui aimais te promener sans manteau...

    J'ai vraiment du mal avec tes amis de la SNCF.

    J'avais donc envoyé (comme indiqué par mail émis par TER LORRAINE) l'original du PV à TER LORRAINE à NANCY.

    De plus pas possible de suivre ce courrier avec le N° délivré par la lettre suivie de la Poste. J'ai donc fait réclamation à la Poste.

    J'avais donc reçu une relance émanant de Bordeaux.

    En fait, il aurait fallu que j'envoie le PV directement à Bordeaux.

    TER LORRAINE m'avait ensuite indiqué que mon dossier était transmis à Bordeaux et qu'ils s'en déchargeaient.

    Vraiment "normal" ?

    Je ne suis pas responsable du fait qu'ils sous-traitent la gestion des amendes à Bordeaux mais suis client de TER Lorraine.

    Entre temps j'avais envoyé un courrier en LRAR à Bordeaux en joignant copie de tous les mails et en stabilotant en jaune le fait que Nancy reconnaissait l'erreur.

    Il y a quelques jours, mon épouse elle aussi cliente du TER Lorraine a reçu un appel sur son tel portable lui expliquant comment je devais m'y prendre informatiquement pour annuler cette amende et en joignant toutes les preuves utiles.

    Je ne l'ai pas encore fait car ne peux scanner depuis mon domicile.

    DU GRAND N'IMPORTE QUOI !


     2 commentaires
  • AVERTISSEMENT

    Mensonge sur les arbres coupés

    Metz Mag de novembre-décembre 2015

     

    Dominique Gros aime les beaux arbres en photo, il en a abattu de très beaux, qu'il a remplacés par des brindilles, en se vantant ainsi de planter des arbres.

    Vieil arbre


     votre commentaire
  • AVERTISSEMENT

    Peugeot 404

    Tesla

    Tesla

    Tesla


     votre commentaire