• A la santé de mon ami Ouly !

     

    Devinez quelle est la mienne ^^


    votre commentaire
  • Jets d'eau place Mazelle

    Jets d'eau place Mazelle

    Jets d'eau place Mazelle

    Jets d'eau place Mazelle


    votre commentaire
  • Abattage d'arbres le long de la Seille

     

    Les 10 affluents de la Seille :

    Les 15 espèces de poissons de la Seille :

    La Seille - Affluents et poissons


    votre commentaire
  • L'écologie vue par les socialistes

    Sablier au cimetière de l'Est

    Metz Métropole le mag' de mai 2015

    Augmentation du prix de l'eau en 2014

    Nuit Blanche à Metz

    Metz aime les bâches

    La COP21 financée par des champions des énergies sales ?

     

    Inauguration du 20 juin. Encore un jeu débile qui semble beaucoup les faire rire, aux frais des contribuables (10 000 euros pour Metz Métropole, plus le Centre Pompidou Metz lui-même subventionné à mort, plus l'ENIM financée par l'Etat) et des obligés (dont GDF Suez devenue Engie, Demathieu et Bard, Caisse des Dépôts, Mosellane des Eaux, Caisse d'Epargne) :

    #signcop21 à Pompidou Metz

    #signcop21 à Pompidou Metz

    #signcop21 à Pompidou Metz

    #signcop21 à Pompidou Metz

    #signcop21 à Pompidou Metz

    Les bâches PVC sèchent au soleil :

    #signcop21 à Pompidou Metz


    votre commentaire
  • À l’occasion du 350e anniversaire de la construction de l’église Notre-Dame, rue de la Chèvre à Metz, l'association Sites et Monuments de Moselle invite tous les passionnés de notre histoire locale une conférence ouverte à tous, présentée par Julien Léonard :

    Quelques vers de l'élève des Jésuites qui a remporté le concours célébrant la transformation du temple en église :

    Ô peuple Catholique, venez en jubilation,

    Chantez les œuvres magnifiques de l'éternel Dieu de Sion,

    Lui qui du bras de sa puissance détruit l'abomination

    D'un lieu où sa divine essence aura désormais son habitation.

    C'est cette maison, c'est ce temple que l'on appelle le Crève-Coeur.

    Aujourd'hui chacun le contemple comme un trône de sa grandeur.

    Ce lieu qui était un repaire, un cachot et une prison,

    Est maintenant un sanctuaire et une maison d'oraison.

    Âmes chrétiennes et catholiques, adressons-nous au Seigneur,

    Le priant pour les hérétiques, qu'il veuille leur toucher le coeur.


    votre commentaire
  • PAVE


    votre commentaire
  • Gay pride du 13 juin

    Avec la CNT et Couleurs Gaies, "bottons le cul au capital" !

    Basta

     

    Couleurs Gaies intervient dans toutes les écoles, c'est impressionnant ! Ainsi, les jeunes sont bien formés.

    Basta, fédération anarchiste, collectif de lutte contre la misère, Boycott Désinvestissement Sanctions

    Pour qui roule Couleurs Gaies ?

    Pour qui roule Couleurs Gaies ?

    Pour qui roule Couleurs Gaies ?

    Pour qui roule Couleurs Gaies ?

    Pour qui roule Couleurs Gaies ?


    votre commentaire

  • 2 commentaires
  • Les "Monumentoiles" PVC du quai des Régates

    Les Monumentoiles PVC - Suite

    Les Monumentoiles PVC - Suite

    Les Monumentoiles PVC - SuiteChristophe Lustri, a "scotché le temps" d'Agen :

    Les Monumentoiles PVC - Suite

    Jeu n° 6 :

    Les Monumentoiles PVC - Suite

    Les Monumentoiles PVC - Suite

    Ceci n'est pas un Magritte :

    Les Monumentoiles PVC - Suite

    Image de "Play Time" de Jacques Tati :

    Les Monumentoiles PVC - Suite

    "Pietà d'après Michel Ange", oeuvre lugubre de Gregor Podgorski, qui se moque bêtement, mais de façon intéressée, du glaive de douleur de la sainte Vierge (il est toujours aussi facile et vendeur de mépriser les catholiques) :

    Les Monumentoiles PVC - Suite

    La marchande de sable compte ses moutons :

    Les Monumentoiles PVC - Suite

    Les Monumentoiles PVC - Suite

    Les "Monumentoiles" PVC de l'allée du Bras Mort


    2 commentaires
  • Ondes messines


    votre commentaire
  • Tract pour la gay pride du 13 juin

    Gay pride dans les rues commerçantes de Metz

    Lavage de cerveau

    Pour qui roule Couleurs Gaies ?

    Camisole civique

     

    Ou la marche d'une certaine forme de fierté, ou une épreuve psychologique :

    Cher Philippe,

    ce samedi, je me suis mêlée à cette drôle de faune.

    Mon reportage n'est pas très fourni : je ne suis pas restée bien longtemps au milieu de ce vacarme, le bruit assourdissant des sonos et les cris des manifestants. De plus, je n'avais pas la tenue adaptée à cette marche : il y avait beaucoup d'hommes en string, de femmes en bikini et autres vêtements plus que légers (il faisait chaud, mais pas au point de se mettre à moitié nu).

    Dans leur tract, Couleurs Gaies expliquent que "[Manifester c'est] Pouvoir se montrer tel que l'on est, cesser de se cacher, de se contrôler à chaque instant, c'est tout simplement exister." Est-ce donc comme ça que les gays, lesbiennes, trans, bi, se comportent au jour le jour, comme ce vieillard en string de toutes les couleurs ? Est-ce l'image qu'ils veulent donner d'eux-mêmes ?

    Je te souhaite une bonne journée, au calme si possible.

    Séverine

     

    Contact veut convaincre les parents qu'avoir des enfants LGBT c'est génial :

    Gay pride du 13 juin

    Ils ont encore le pantalon :

    Gay pride du 13 juin

    Ces êtres humains souhaitent pouvoir changer de sexe librement et gratuitement en mairie :

    Gay pride du 13 juin

    Gay pride du 13 juin

    L'homosexualité n'est pas une maladie, un trouble mental ou un problème émotionnel :

    Gay pride du 13 juin

    Cette année, on envoie les noirs au front, en première ligne ; manque de courage des mâles blancs ?

    Gay pride du 13 juin

    1200 personnes ont participé à la manifestation, d'après le journal local qui est obligé de reconnaître un "timide succès" bien qu'il y soit outrageusement favorable : le cortège amuserait les riverains ; je serais intéressé par les résultats d'un referendum à Metz pour savoir si la population est vraiment amusée et souhaite que la mairie continue à permettre cette exhibition dans les rues piétonnes, avec le soutien logistique de la mairie, donc avec nos impôts. 

    Gay pride du 13 juin

    Ci-dessous se trouvent des compléments vidéos et photos apportés par d'autres personnes que je remercie

    Discours d'Annie Hommel représentant le maire de Metz, Dominique Gros, puis de Matthieu Gatipon-Bachette, Président de Couleurs Gaies ; Le maire de Matz promet des moyens importants à Couleurs Gaies pour "Novembre de l'égalité" et pour la journée internationale contre l'homophobie en 2016, où le grand salon de l'hôtel de ville sera mis à la disposition de la propagande LGBT :

    Christine Singer agite le drapeau LGBT avec conviction :

    Danseurs en slip et autres joyeusetés :

    Devant la Cathédrale, monument le plus visité de Metz :

    Minute de silence, parce qu'ils se sentent discriminés :

    Je ne sais si c'est de l'art ?

    Gay pride du 13 juin

    Boycott Israël apartheid BDS, pour la Gay Pride en Palestine comme à Tel Aviv :

    Gay pride du 13 juin

    Côté pile :

    Gay pride du 13 juin

    Côté face :

    Gay pride du 13 juin

    "Je me sens bien ici avec toi devant les photographes" :

    Gay pride du 13 juin

    La smart aime les LGBT :

    Gay pride du 13 juin

    Appétissant :

    Gay pride du 13 juin

    C'est Conchita Wurst ?

    Gay pride du 13 juin

    Commentaire du 14 juin à 19 heures 52

    Bonjour Philippe,

    c'est toujours un plaisir pour moi de lire votre blog car il renforce chaque fois mes convictions et ma détermination à me battre contre l'homophobie.

    Je suis navré que vous n'ayez pas pu être à la Marche des Fiertés cette année.

    Pourriez-vous remercier Sébastien pour ce charmant résumé de l'édition 2015 de notre Gay Pride ?

    Il n'a pas manqué une miette du défilé visiblement.

    Vous pourrez également lui dire que s'il souhaite se faire prénommer maintenant Séverine je respecte totalement sa volonté. Il m'a toujours paru être un homme très cultivé. Toutefois je l'imaginais préférant Charles Maurras à Judith Butler. (ici, un commentaire personnel a été supprimé, note de Philippe)

    Bien Cordialement

    Matthieu Gatipon-Bachette

    Président de Couleurs Gaies

     

    Réponse de Philippe le même jour à 21 heures 44

    Merci, cher Matthieu, pour ce commentaire.

    Je sais que ce blogue vous motive, j'en suis heureux pour vous.

    Le climat de la Gay Pride est particulièrement malsain, et les personnes qui y passent ont du courage de supporter ce ramdam érotico-gauchiste, qui, de plus, coûte cher au contribuable.

    Figurez-vous que nous ne fonctionnons pas comme vous. Nous ne nous travestissons pas, nous n'imaginons pas des combines méchantes envers les gens qui ne sont pas de notre avis, nous ne sommes pas jaloux, nous n'accusons pas sans preuve, nous ne montons pas des scénarios imaginaires en les faisant passer pour la réalité.

    Afin que vous puissiez mieux comprendre le commentaire de Séverine, je viens de le délimiter, j'espère que ce sera plus clair pour vous.

    Vous vous victimisez, prenez garde de ne pas devenir un bourreau envers tous ceux qui ne partagent pas votre idéologie.

    Je prie pour vous, comme pour toutes les personnes de passage sur ce blogue,

    Philippe

    Gay pride du 13 juin

     

    Saint Antoine de Padoue parle ainsi de l'arc de paix que Dieu avait fait paraître dans le ciel, après le déluge (cité par le Père Hunermann) :

    "L'arc-en-ciel de la Nouvelle Alliance, c'est Marie, signe lumineux au-dessus des eaux du salut. Ses couleurs ont le reflet de toutes ses perfections. Dans la couleur violette apparaît sa pauvreté, dans le bleu son humilité, dans le jaune sa charité, et dans le rouge dont la flamme ne peut être partagée ni divisée par le glaive, sa virginité perpétuelle. Aujourd'hui, la nouvelle Esther a été portée par les mains des anges dans le palais du Roi, dans la chambre nuptiale céleste où le Roi des rois, la Joie des anges, est assis sur un trône d'étoiles, Jésus-Christ, qui aime la très Sainte Vierge plus que toutes les autres saintes. O incommensurable dignité de Marie ! O sommet indescriptible de la grâce ! O profondeur insondable de la miséricorde !"

     

    Saint Antoine de Padoue s'adresse à l'évêque de Bourges le 30 novembre 1225 :

    "C'est à toi que je m'adresse maintenant, à toi qui portes la mitre. Pourquoi es-tu négligent dans le soin de ton troupeau ? Revêtu de magnifiques fourrures, tu montes des chevaux splendidement harnachés, aux selles garnies de broderies, et tu portes des éperons rougis du sang du Christ. Notre-Seigneur était enveloppé de misérables langes quand il était couché dans sa crèche ; mais toi, tu prends toutes tes aises, tu reposes dans un lit d'ivoire et tu t'enveloppes dans des fourrures."

    (...)

    "Dieu m'a envoyé vous annoncer sa colère, mais aussi sa miséricorde envers ceux qui feront pénitence. J'ai dû maudire le péché, mais je peux consoler et bénir ceux qui ont le coeur contrit. Heureux celui qui pleure ses péchés et les lave dans le sang rédempteur de Jésus ! Dieu est un Juge sévère, mais devant lui se tient le Sauveur, qui montre son coeur percé, et devant le Fils se tient sa mère, qui demande miséricorde. Tournez-vous vers elle avec un coeur repentant ! Elle écoutera les supplications de ses enfants et leur tendra ses mains secourables. C'est en elle que se trouvent pour nous le salut et la paix."

    Profondément émue, la foule quitta la cathédrale en silence. Mais l'évêque appela à lui le prédicateur et lui confessa ses péchés, comme jadis le roi David au prophète. Lui aussi bénéficia de la miséricorde et des consolations divines, mais il entendit une sévère exhortation :

    "Frère dans le Seigneur, dit Antoine, Dieu t'a élevé très haut. Aussi humilie-toi, toi-même ; sinon ta chute sera profonde. Aime les pauvres et donne-leur de ton superflu. Songe que le riche habillé de pourpre sera au désespoir, le jour du jugement, tandis que le pauvre Lazare, qui aimait Dieu d'une manière parfaite, ne craindra pas la venue du Juge. Prie donc le Seigneur, frère évêque, de te faire mourir dans les bras de la pauvreté, pour que, toi aussi , tu sois transporté par les anges dans le sein d'Abraham."

     

    Saint Antoine de Padoue a aussi défendu son ordre des Frères Mineurs, que le successeur de saint François, Elie de Cortone, voulait réformer. Le pape Grégoire IX leur demanda de s'expliquer.

    Elie de Cortone, qui parla le premier, invoqua les exigences du temps qui réclamaient une transformation de la règle, surtout relativement à la pauvreté. Antoine lui répondit :

    "Nous ne sommes pas appelés à nous adapter au temps, mais à transformer le temps, selon la volonté de Dieu et la loi de notre fondateur. Toutes les hérésies ont leur source dans l'idée qu'il faut sacrifier à l'esprit du temps."

    Le pape donna raison à Antoine. Elie finit par devenir ennemi de l'Eglise, mais il mourut repentant et réconcilié avec l'Eglise.

     


    5 commentaires
  • Metz Mag de mai 2015

    Le maire aime plus les promoteurs que les berges de Moselle

    Metz Métropole le mag' de mai 2015

    Hôtel de luxe au quartier de l'Amphithéâtre

    3 200 000 000 000 euros : la dette française cachée dont on ne parle pas

    Metz Mag de juin 2015

    --> Télécharger Metz Mag de juin 2015 <--

    La luxueuse revue continue en format de 44 pages tirées à 74 000 exemplaires, ce qui équivaut à 135 arbres coupés par mois.

    La seule distribution (réalisée par la société C DISTRIBUE à Metz) de la luxueuse revue coûte plus de 100 000 euros par an aux contribuables.

     

    Le maire de Metz, Dominique Gros, vit dans sa bulle comme un autiste coupé du monde, son idéologie est destructrice et dangereuse

    Editorial du maire : "La culture est l’élan vital d’une cité, une digue face aux dérives, face à la confusion des valeurs et à l’exclusion, tous ces poisons qui cherchent à se répandre dans notre société."

    page 6 : ce tartuffe supprime les aides à certaines écoles maternelles et vient pleurer sur la confusion des valeurs. Il s'en prend systématiquement aux familles :

    augmentation du prix de la restauration scolaire, de façon très hypocrite : "un tarif tenant mieux compte des ressources des familles" ; Hacène Lekadir, adjoint au maire, parle page 33 de "tarifs plus justes" (chez les socialistes, "l'amusement" - vicié -, le superflu est gratuit, l'indispensable voit ses prix augmenter) ;

    obéissance servile au gouvernement pour modifier les rythmes scolaires, imposer le périscolaire à partir de 15 heures 45, puis augmentation des tarifs du périscolaire (pardon, il s'agit de "tarifs plus justes") ;

    page 7 : "À Metz, où environ 20 % des ménages vivent sous le seuil de pauvreté, c’est-à- dire avec moins de 980 euros par mois, la précarité génère comme partout ailleurs une autre difficulté majeure : l’isolement. Si vous n’avez pas de logement, vous ne recevez personne. Si vous n’avez pas de quoi manger, vous ne recevez personne. Si vous êtes souffrant, vous ne re- cevez personne."

    "Près de 17 000 chômeurs de catégorie A (n’ayant exercé aucune activité au cours du mois précédent) sont enregistrés par les agences Pôle Emploi de Metz et de Montigny-lès-Metz" ;

    le maire Dominique Gros croit que sa coûteuse culture bobo nourrit, abrite les pauvres, les chômeurs ; d'une certaine manière, il méprise ces personnes, il ne fait aucun effort pour se mettre à leur place ;

    page 9 : le maire se fait prendre en photo avec la ministre Christiane Taubira qui détruit le mariage, donc la famille, donc les enfants, encore cette confusion des valeurs que le maire déplore pitoyablement !

    page 37 : le maire fait la promotion de spectacles anti-catholiques comme ceux du festival Hop Hop Hop que vous pouvez découvrir en suivant le lien : Festival Hop Hop Hop ; ce n'est pas une "digue face aux dérives", c'est une dérive manifeste ! Le maire fait l'inverse de ce qu'il prône, et il s'étonne de la "confusion des valeurs" dont il est en fait responsable par ses spectacles, par son mépris des faibles, des enfants, des familles.

     

    Le maire de Metz est aussi un gros manipulateur

    page 10 : "les travaux d’aménagement des parcelles de la ZAC de l’Amphithéâtre comprises entre la gare SNCF et la rue aux Arènes débuteront à la mi-juillet. À cet endroit s’achèvera, en 2018, la construction du Centre des congrès qui permettra alors à Metz d’accueillir des congrès d’envergure, voire plusieurs simultanément. La parcelle attenante, située de l’autre côté de la passerelle menant au parvis des Droits de l’Homme depuis le tunnel des arrivées de la gare SNCF, accueillera quant à elle un hôtel ainsi qu’un ensemble de bureaux. Sa construction va entraîner la neutralisation de l’actuel dépose-minute."

    Metz Mag de juin 2015

    Cet espace réservé aux taxis va disparaître au profit au Palais des Congrès qui va sérieusement aggraver l'endettement déjà colossal suite aux pénalisants travaux du bus au gasoil Mettis.

    Metz Mag de juin 2015

    Metz Mag de juin 2015

    Le Dépose Minute comprend 60 places de parking ; ce que la maire appelle "neutralisation", est une suppression pure et simple, au profit d'hôtels et de logements : toujours cet attrait du business sur le dos des habitants (voir Metz Mag précédent par exemple).

    Metz Mag de juin 2015

    Metz Mag de juin 2015

    Metz Mag de juin 2015

    L'espace des taxis, le dépose minute, mais aussi les arrêts des cars vont être supprimés :

    Metz Mag de juin 2015

    Rappel de la page 36 de Metz Mag de mai, gros mensonge sur le centre Pompidou : "la fréquentation 2014 est en progression par rapport à l’année précédente" C'est FAUX !

    La baisse du nombre de visiteurs est drastique : 800 000 en 2011, 550 000 en 2012, 475 000 en 2013, 335 000 en 2014 ;

    page 11 : "les bons plans du stationnement", pas un mot sur les hausses importantes de tarif, tout est présenté sous un angle biaisé, le maire se moque de nous.

     

    Pour s'extraire de l'idéologie dangereuse et du mensonge, lire pages 32 et 33 l'expression des groupes politiques.


    votre commentaire
  • #signcop21 à Pompidou Metz

     

    Le jardin éphémère, place Saint Louis n'est plus :

    L'écologie vue par les socialistes


    votre commentaire
  • Les "Monumentoiles" PVC du quai des Régates

    Aux mères françaises

    Fratin, la beauté animale

    "Deux lunes s'interrogent sur le flux des véhicules"

     

    Merci Sébastien !

    Le métal sublimé d'Alain Vuillement

    Surface lunaire

    Le métal sublimé d'Alain Vuillement

    Glaçon

    Le métal sublimé d'Alain Vuillement

    La mariée et son bouquet de fleurs

    Le métal sublimé d'Alain Vuillement

    Essaim d'abeilles

    Le métal sublimé d'Alain Vuillement

    Etendards


    2 commentaires
  • Lorraine et vous

    La Lorraine nous distribue aussi son magazine, il comprend 28 pages tirées à 1 104 500 exemplaires.


    votre commentaire
  • Intimidation du communautarisme politico-sexuel de Metz

    Jets de pierres contre enfants en prière

    Autoritäre Lobby

    UNE MANIFESTATION CONTRE LA GPA LE 8 JUIN À LYON : ENTRETIEN AVEC AUDE MIRKOVIC, PORTE PAROLE DES JURISTES POUR L’ENFANCE

    „. . . und dann die Forderung nach Heirat von mehr als zwei Menschen?“

    L'arbre de la liberté libéré

    Gay pride du 13 juin

     

    Les soutiens à l'extrême-gauche :

    Cordonnerie Taison, fleurs Merlino, Europa musique, droguerie Humbert-Buquet, La Fiesta,

    Intimo store, Jalouses, Man of Plastic, Marions-nous, cordonnerie Coislin, Mod's hair, Le Tanneur, S L'Or,

    Royal assurance, Gaymat,

    CNT, la CGT, Equinoxe, Couleurs Gaies, Contact, ant, NPA, Amnesty International, PCF, Front de Gauche,

    Honneur aux dames, Ligue des droits de l'homme, Objectif Egalité Lorraine, BDS, SOS Racisme, Osez le féminisme, Rosa Lëtzebuerg, pizza Angeluzzo,

    Cfdt, mrap, les Profanes, Le Kreuji, 

    Le 47, retaurant La Couscoussière, Le Pub, Le Troquet, discothèque l'Endroit,

    Le Bouche à Oreille, restaurant Maison Baci, café Rubis, le Shortbus bar, 

    Shop X Cavada, Iris Shop, n°1 Gay, Vivian's pub, Blue Club Sauna,

    restaurant Wengé, Channel club, Chez moi, City Kebab, restaurant La Dolce Vita, Garden ice café, restaurant ICI, 

    Smart - Paul Kroely, crèperie Saint-Malo, 8 à Huit,

    Guess Club, Fines Bouches, noodle, Armor-lux,

    bar Le Metisse, bar l'Original, chambre 57, La Clowneraie.


    4 commentaires
  • Le maire autorise les défigurations car il aime les promoteurs

     

    Il n'y avait plus de place pour l'Ardenne :


    votre commentaire
  • Metz aime les bâches

    Le métal sublimé d'Alain Vuillemet

    Les "Monumentoiles" PVC de l'allée du Bras Mort

    Les "Monumentoiles" du quai des Régates

    Les "Monumentoiles" du quai des Régates

    "Le cri - Inventaire 74" de Bernard Pras :

    Les "Monumentoiles" du quai des Régates

    "Maternité" de Rémy Le Guillerm :

    Les "Monumentoiles" du quai des Régates

    "La leçon d'anatomie" de Anne-Catherine Becker-Echivard :

    Les "Monumentoiles" du quai des Régates

    "La Muse" de Marie VDB :

    Les "Monumentoiles" du quai des Régates

    "Paix sur la terre" de Rémy Le Guillerm :

    Les "Monumentoiles" du quai des Régates

    "Poupées" de Philippe Tykoczinski :

    Les "Monumentoiles" du quai des Régates

    "La voleuse et la Joconde" de Dagmar Sippel :

    Les "Monumentoiles" du quai des Régates

    "Louis XIV - Inventaire 47" de Bernard Pras :

    Les "Monumentoiles" du quai des Régates

    "A concise history of aviation. Part 9" de Ole Tersloese Jensen :

    Les "Monumentoiles" du quai des Régates

    "Cosmogénie ombilicale" de Anne-Catherine Becker-Echivard :

    Les "Monumentoiles" du quai des Régates

    "A concise history of aviation. Part 3" de Ole Tersloese Jensen :

    Les "Monumentoiles" du quai des Régates

    "A votre service et Daniel Buren de Dagmar Sippel :

    Les "Monumentoiles" du quai des Régates

    Merci Sébastien !


    votre commentaire
  • Vice de construction

     

    Engagée politiquement, la française Sylvie Blocher expose au Mudam, le centre Pompidou Metz de nos voisins luxembourgeois.

    Les privilégiés exposent leur art de classe aux frais de la princesse pendant que les classes laborieuses triment et se font insulter.

    "Corps en suspension" par une "machinerie de vol" :

    Sylvie Blocher au musée d'art moderne du Luxembourg

    Sylvie Blocher au musée d'art moderne du Luxembourg

    Sylvie Blocher au musée d'art moderne du Luxembourg

    C'est de l'art :

    Sylvie Blocher au musée d'art moderne du Luxembourg

    Sylvie Blocher au musée d'art moderne du Luxembourg

    Sylvie Blocher au musée d'art moderne du Luxembourg

    Sylvie Blocher au musée d'art moderne du Luxembourg

    Sylvie Blocher au musée d'art moderne du Luxembourg

    Sylvie Blocher au musée d'art moderne du Luxembourg

    Sylvie Blocher au musée d'art moderne du Luxembourg

    Sylvie Blocher au musée d'art moderne du Luxembourg

    Sylvie Blocher au musée d'art moderne du Luxembourg

    Sylvie Blocher au musée d'art moderne du Luxembourg

    Sylvie Blocher au musée d'art moderne du Luxembourg

    Sylvie Blocher au musée d'art moderne du Luxembourg

    Sylvie Blocher au musée d'art moderne du Luxembourg

    Sylvie Blocher au musée d'art moderne du Luxembourg

    Sylvie Blocher au musée d'art moderne du Luxembourg

    Sylvie Blocher au musée d'art moderne du Luxembourg


    votre commentaire
  • Metz Métropole le mag' de novembre 2014

    Les rencontres de Planet' Terre

    Metz Mag de mai 2015

    Metz Mag de juin 2015

    #signcop21 à Pompidou Metz

    Metz Métropole le mag' de mai 2015

    C'est la crise, sauf pour les luxueuses revues :

    44 pages de Metz Mag tirées à 74 000 exemplaires (équivalents à 135 arbres coupés par mois) ;

    28 pages de Metz Métropole le mag' tirées à 120 000 exemplaires (équivalents à 120 arbres coupés).

    Sans compter la distribution dans tous les foyers.

    Par rapport à la précédente formule, il y a du progrès : l'agglomération ne publie plus un magazine mensuel puisque le dernier remonte à novembre : personne ne s'en est plaint !

    L'économie représente 120 arbres x 5 mois = 600 arbres.

    Par ailleurs, la nouvelle formule est beaucoup plus lisible, et le papier moins luxueux : quand on veut, on peut.

    Metz Mag devrait s'en inspirer.

     

    Edito de Jean-Luc Bohl, UDI

    L'ami de Dominique Gros, maire PS de Metz, nous annonce "la plus grande transparence" sur le budget, nous allons montrer plus loin que c'est FAUX.

    Il "salue le travail exceptionnel des élus et des services de l’Agglomération qui ont permis la stabilité des taxes d’habitation, foncière mais aussi de la CFE et de la CVAE pour les entreprises, en 2015."

    Ce tartuffe oublie de préciser l'augmentation de 9,9 % du taux (sans compter l'augmentation des bases) de la taxe d'enlèvement des ordures ménagères TEOM qui représente presque autant que les taxes d'habitation et foncières TH, FPB, FPNB (30 300 000 euros contre 34 000 000 euros, voir page 16).

    Il dit bien qu'il est "inquiet pour les années à venir", c'est-à-dire qu'il prévoit les hausses prochaines comme inéluctables. Il ne gère pas, il se laisser gérer.

    Que promet-il en échange des hausses d'impôts et taxes à venir ? "le rayonnement du territoire pour l’emploi, le développement économique, un cadre de vie apaisé et respectueux de l’environnement."

    Chiche ? Combien d'emplois créés en plus des détruits depuis qu'il est à la tête de l'agglomération ?

    Concrètement, le "cadre de vie apaisé" ?? Le respect de l'environnement ??

    ça fait cher le courant d'air.

    En quoi la conteneurisation est un progrès ? ça malheureusement, vous ne le lirez pas dans le magazine. Mais ce qui est certain, c'est que c'est hors de prix. ça lui est égal.

     

    Page 4

    Bonne nouvelle : l'annonce de la finale nationale de labour sur le site de l'ancienne BA 128 ; bravo aux jeunes agriculteurs !

    Ensuite, couplet sur le grignotage des terres cultivables, mais que font Jean-Luc Bohl et Dominique Gros autour de l'hôpital de Mercy, si ce n'est se gaver de terres agricoles, alors qu'ils pourraient utiliser la BA 128 déjà bétonnée ?

     

    Page 5

    Ici on trompe les lecteurs, comme on les trompe dans Metz Mag, puisqu'on n'annonce plus les chiffres annuels de fréquentation du centre Pompidou, en chute libre ! 

    800 000 en 2011, 550 000 en 2012, 475 000 en 2013, 335 000 en 2014.

     

    Page 7

    On continue à nous mentir  : “La Lorraine a besoin du label French Tech".

    Combien va nous coûter ce label ? Quels emplois réels concrets ?

    Il paraît que la Lorraine va devenir "dynamique et innovante" avec ce label, on nous prend pour des imbéciles.

     

    Page 8

    On nous vend "la nouvelle expérience de consommation" de Waves Actisud.

    Je n'y ai jamais mis les pieds et je m'en porte très bien. Il faut savoir résister au chant des sirènes.

    Ce "mastodonte commercial" comme ils disent serait "un ambassadeur du dynamisme économique de la métropole". Ces propos dithyrambiques cachent mal des intérêts économiques qui ne sont pas ceux de la population. Quel bonheur d'aller s'abrutir dans ce temple du matérialisme et de de la consommation ? 60 000 m2 écologiques ?

     

    Page 9

    Ils essaient de nous vendre des gadgets très très coûteux pour caser leurs amis : Antoine Fonte (PS), ami de Dominique Gros (PS), ami de Jean-Luc Bohl (UDI) va diriger un "bureau des congrès" dont le but est "de mettre en musique tous les acteurs concernés par le tourisme d’affaires sur la métropole."

    Encore un très très cher courant d'air, pour générer "un maximum de séminaires" ! Combien, au fait ?

     

    Page 11

    Encore un gadget coûteux aux frais de la princesse, "une allégorie du temps qui passe" et du puits sans fond des dépenses inutiles pour amuser nos élus. Là encore, on ne nous dit pas le coût, alors que Jean-Luc Bohl se voudrait transparent.

     

    Pages 12 à 17

    Vous saurez tout sur le budget, sauf ce qui fâche : "Comment va Metz Métropole ? - Jean-Luc Bohl : Elle est un peu à la croisée des chemins. Dire qu’elle va mal serait exagéré"

    Il continue :

    "Les détracteurs du projet imaginent que le marché du tourisme d’affaires est ruiné du fait de la crise, mais ce postulat de départ est faux. GL Events, entreprise privée d’envergure internationale et gestionnaire du futur équipement, est la première convaincue par ce Centre de Congrès." 

    Ce n'est pas rassurant, sauf si GL Events finance elle-même ce palais des congrès, confirmant ainsi le caractère juteux de l'opération. Mais en réalité, tout le risque est pour les contribuables, les vaches à lait, le business pour les amis et les frères.

    Il tente ensuite de nous vanter "Muse" qui va tuer le centre-ville, l'hôtel tour en verre avec une réplique de maison au sommet, mais c'est du Philippe Starck, la conteneurisation, cette dernière étant "essentielle à la qualité de notre cadre de vie". La population va-t-elle encore longtemps accepter ces projets délirants ?

    Jean-Luc Bohl finit par avouer une "réévaluation d'un point de la taxe d'enlèvement des ordures ménagères TEOM" et une "redevance spéciale" pour les gros producteurs. Il croit ainsi favoriser l'emploi, alors qu'il alourdit encore les coûts des entreprises.

    On nous présente plus loin le budget général, sans le comparer à l'année précédente, et on cache soigneusement le budget annexe transports qui représente près de la moitié du budget général. Cette présentation est destinée à nous tromper, parce que le bus diesel Mettis ne souffre aucune critique, alors qu'il est manifestement sur-dimensionné et plombe les comptes.

    Enfin, on justifie les futures hausses d'impôts en nous montrant qu'il ne faut pas se plaindre parce que beaucoup d'autres villes ont des impôts encore plus élevés. Nos élus ne seront pas satisfaits tant qu'on se sera pas au fond du classement, ce qui va arriver plus vite que prévu.

     

    Pages 18 et 19

    Ce sont les pages culture, donc on va pouvoir ridiculiser la religion catholique, ça ne mange pas de pain et ça favorise la couverture médiatique :

    Metz Métropole le mag' de mai 2015

    "L'artiste" Cloé Mazlo "s’adonne avec ironie à “la remise en question du bonheur, de la famille idéale, du grand amour..."

    Ben voyons !

      

    Expression des élus page 26

    Les élus peuvent s'exprimer. C'est nouveau et c'est un progrès.


    4 commentaires
  • Plantations rue d'Asfeld

     

    4 ans après :


    votre commentaire
  • Metz Mag d'avril 2015

    Le maire aime plus les promoteurs que les berges de Moselle

    Metz Métropole le mag' de mai 2015

    Metz Mag de juin 2015

    Metz Mag de mai 2015

    --> Télécharger Metz Mag de mai 2015 <--

    La luxueuse revue continue en format de 44 pages tirées à 74 000 exemplaires, ce qui équivaut à 135 arbres coupés par mois.

    La seule distribution (réalisée par la société C DISTRIBUE à Metz) de la luxueuse revue coûte plus de 100 000 euros par an aux contribuables.

     

    De l'éditorial de Dominique Gros, maire de Metz, on peut retenir que "la Ville est fière" !

     

    Pages 16 et 17, on nous rappelle les appétits de promotion immobilière de la ville, mais ça on avait compris !

    "En 2015-2016, 4 projets totalisant 142 logements vont progressivement sortir de terre, portés par quatre maîtres d’ouvrage: Blue Habitat, Bouygues immobilier, EDI Promotion et Metz Habitat territoire. Le projet de maison de retraite (établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes) est pour sa part en cours d’élaboration. (...) Au total, près de 400 nouveaux logements seront proposés dans le quartier du Sansonnet."

     

    Page 21, le fort Queuleu devrait nous délivrer de l'obscurantisme et de l'intolérance, beau programme !

    "À chaque fois que nous sommes sur place, des promeneurs ou des utilisateurs du parcours de santé nous demandent s’ils peuvent entrer et visiter. Cet élan constitue à la fois une satisfaction et un encouragement. C’est aussi, assurément, une réponse aux tentations obscurantistes et aux dérives intolérantes de l’époque."

     

    Pages 32 et 33, les pages d'expression des groupes politiques, les plus (les seules ?) intéressantes de la luxueuse revue.

     

    Page 36, gros (sic) mensonge sur le centre Pompidou : "la fréquentation 2014 est en progression par rapport à l’année précédente" C'est FAUX !

    La baisse du nombre de visiteurs est drastique : 800 000 en 2011, 550 000 en 2012, 475 000 en 2013, 335 000 en 2014.


    votre commentaire
  • Gay pride de Metz

    Arbre de la laïcité

    Le Premier ministre luxembourgeois et son compagnon Gauthier Destenay se sont dits «oui» ce vendredi après-midi à Luxembourg

    Xavier Bettel a Gauthier Destenay hu sech d'Jo-Wuert ginn

    Tract pour la gay pride du 13 juin

     

    Nous nous sommes procurés la missive envoyée par notre ami Jetlagay le 15 avril 2015 au Maire de Metz, Dominique Gros, elle est très intéressante, raison pour laquelle nous la soumettons à la réflexion et à l'analyse de nos lecteurs.

    "Monsieur le Maire,

    depuis le début de votre premier mandat vous avez été inquiété à de multiples reprises par l'association Couleurs Gaies, dite de lutte contre l'homophobie, afin de vous faire réfléchir à l'éventuelle mise en œuvre d'une politique pour éradiquer les discriminations liées à l'orientation sexuelle des Messins... Avouez que, formulé de cette manière, cela laisse perplexe, et pourtant... Le 20 Mars, vous a été adressé un courrier (voir plus bas) à l'écriture agitée et immature dont une copie fut fièrement publiée sur la page Facebook de l'association expéditrice. Permettez-moi de vous en apportez le décryptage.

    Dans cette dépêche, le président Matthieu Gatipon-Bachette vous faisait part de ses jérémiades et de ses intimidations. Il vous reproche de ne pas répondre favorablement aux revendications capricieuses de l'association et de ne pas satisfaire l'égo démesuré des activistes de ce groupuscule, et ce, parce que vous, socialiste, ne vous soumettez pas aux exigences communautaires de l'association à laquelle vous devez pour ces néophytes en partie votre réélection... Il vous rappelle que selon une "enquête", (au demeurant peu crédible) parue dans le magasine Tétu, qui ne brille ni par son impartialité ni par le contenu de ses articles, mais qui sert néanmoins de bible à la L.G.BêTise, que la ville de Metz figure parmi les moins Gay friendly de France et qu'il est donc de votre devoir de tout mettre en œuvre pour en améliorer ce classement... Ne vous fiant sûrement pas à ce sondage dont les hypothèses et les statistiques ne sont très certainement établies qu'à partir des témoignages peu objectifs des associations LGBT en question, la sanction fut sans appel ! Vous ; votre parti, aujourd'hui si peu représentatif des Français, ou l'un de vos représentants, comme le fut en Juin 2013 Thomas Scuderi n'êtes pas conviés à défiler à la nouvelle "marche des fiertés homosexuelles" qui aura lieu le samedi 13 Juin ! La belle affaire ! J'imagine votre déception... Avez-vous réalisé l'immense honneur que vous auriez eu à défiler les uns derrière les autres sous les couleurs criardes du drapeau de la L.G.BêTise ? De plus, vous vous seriez assuré, comme vous l'a très bien fait comprendre le président Matthieu Gatipon-Bachette, de l'électorat de "milliers" (la modestie des plus grands) homosexuels socialistes et ce, grâce à votre soutien (financier) et à cette merveilleuse photo qui vous aurait immortalisé au milieu de toutes ces plumes ces strasses et ou vous auriez brillé telle une étoile comme le fut jadis la momie à paillettes, j'ai nommé Dalida ! [...] N'est-ce pas en inventant des lois qui répondent aux exigences communautaires que votre Président s'est fait élire ?...

    Mais que nenni ! Vous n'avez pas cédé au chantage et vous avez choisi la désobéissance et la résistance plutôt que de vous soumettre. C'est tout à votre honneur compte tenu du fait que nombre de nos élus ont pris la mauvaise habitude de faire de la lèche au communautarisme... Du lèche-botte blues comme l'a si bien chanté Eddy Michell ...

    Non, j'en rajoute pas, j'en fais pas des tonnes, mais j'espère surtout que je n'oublie personne. Lèche-bottes blues vous devriez faire du lèche-bottes blues...

    Après tout, que ce régal ne soit pas réservé qu'aux babouches, mais qu'il profite aussi aux talons des drag-queens, comme l'a si bien fait le Maire de la ville de Nancy ! Car celui-ci a rénové au centre de sa métropole un commissariat désaffecté (compte tenu de l'amour et la paix qui règne en France c'est vrai que cela ne servait plus a rien [...]) pour en faire un centre d'accueil (le Kreuji) géré par diverses associations-politico sexuelles et financé par l'argent public... Ou encore ce lèche-cuissardes de maire socialiste de Strasbourg, qui finance avec l'oseille des Français un centre LGBêTiste à hauteur de 60 000 Euros sur deux ans ! Une pacotille...

    Dans le courrier que vous a envoyé le président de la L.G.BêTise de Metz, Matthieu Gatipon-Bachette rappelle à vos oreilles, subjectivement mais sûrement, qu'il souhaite, lui, et ses disciples, bénéficier du même traitement de faveur qui a été réservé à ses collaborateurs des villes voisines... Et c'est légitime ! Comprenez bien, Monsieur le Maire, que l'association Couleurs Gaies, foc qui lutte contre vents et marées pour faire respecter l'égalité des droits, réclame lui aussi son coup de langue ou si vous préférez sa part de bateau ! [...] Le président Matthieu Gatipon-Bachette de l'association politico-sexuelle l'a lui-même avoué ! Je le cite : " Je considère que les subventions sont à la mise en œuvre d'une politique ce que les preuves sont à l'amour " Comprendra qui pourra ...

    Monsieur le Maire, permettez-moi de vous éclairer sur cette association et ses acolytes. Savez-vous que l'association L.G.B.T de Metz, à laquelle vous versez des subventions est en réalité une association politique ? Savez-vous que le fondateur de cette association Stéphane Aurousseau ainsi que son président, Matthieu Gatipon-Bachette ont tout deux œuvré au côté d'Europe écologie les verts avant d'y semer pagaille et discorde et d'en démissionner ? Savez-vous qu'ils sont à ce jour des membres actifs du parti politique d'extrême gauche nommé Basta et que Stéphane Aurousseau en est le président ? Organisation politique qu'ils ont en parti fondée, et qui avait fait l'année dernière aux législatives le score étincelant de 3,31% et ce, en dépit du racolage qu'ils ont fait chez les homos ! Ce même parti qui, le 11 novembre de l'année dernière affichait lors d'une manifestation, où ils crachaient ouvertement sur nos morts, le slogan : Maudite soit la guerre, BASTA le nationalisme et le militarisme ! Professer une telle niaiserie en dit long sur ce parti et ses intentions... Je suis curieux de savoir comment ils se comporteront le jour où il y aurait une éventuelle guerre en France... Ils iront très certainement courir dans les jambes de leurs mères en vendant à l'ennemi les patriotes et les résistants comme l'ont toujours fait les lâches et les traitres ! Savez-vous qu'ils sont étroitement liés à la CNT, ce syndicat fasciste et extrêmement violent dont le président Fouad Harjane à écopé l'année dernière d'une amende de 40 000 euros de dommages et intérêts pour avoir, lui, et ses complices marginaux bloqué la gare de Metz en 2006 ? Savez-vous que le petit ami du président de Couleurs Gaies, Vincent Morel, figure comme son alter ego, sur la liste des candidats au conseil communautaire de Basta et qu'en plus d'être un membre actif de l'L.G.BêTisme à Metz, il est le président de l'association dite : Les Profanes ? Cette même association que vous, et le Président du Cercle Jean Macé avez invitée au début du mois d'Avril pour planter, en vain, un arbre dit de la "laïcité", geste qui fut applaudi et considéré comme étant un acte "historique" (rien que ça...) par Les Profanes en question. Paradoxalement, vous avez fait abattre des centaines d'arbres souvent centenaires sur Metz, c'est vous dire votre cohérence... Quand on commence à attacher de l'importance à des gestes et des actions aussi dérisoires qu'inutiles, c'est la preuve d'une totale impuissance face aux enjeux et au respect des lois ! Cette même laïcité qui, ironie du sort, est détruite par ceux-là même qui prétendent la défendre... Les profanes ne sont pas des laïques mais des intégristes laïcards et votre projet de construction de mosquée avec l'argent public et tout ce que cela engendre en termes d'islamisation du pays en est un parfait exemple ! [...]

    Monsieur le Maire, certes vous n'avez pas plié à certaines doléances des intégristes fanatiques de l'association communautaire d'activistes homosexuels d'extrême gauche ; mais vous avez rompu ! Vous avez rompu car vous financez avec l'argent public le communautarisme religieux et sexuel ! (3000 euros pour Couleurs Gaies) Vous avez rompu car vous financez avec ce même argent des idéologies politico-sexuelles ou politico-religieuses qui ont pour objectif de détruire la France, sa civilisation et ses valeurs communes ! Car, ne vous y trompez pas, Couleurs Gaies n'est pas une association qui vise à lutter contre l'homophobie, c'est une association qui engendre de l'homophobie afin d'en vivre... Pour quelle raison, me direz-vous ? Parce qu'elle a besoin de financement et de privilège pour établir et imposer son ordre moral et destructeur !

    Ordre moral et destructeur que ces pontifes prêchent jusque dans les écoles de nos enfants sous couvert de lutte pour l'égalité et cette prétendue homophobie et ce, grâce à l'agrément du rectorat que vous leur avez sûrement accordé pour intervenir en milieu scolaire. En 2009 ils rencontrèrent 750 élèves, en 2010: 2000, en 2011: 1400 en 2012: 3400 et en 2013: 2600. C'est au total plus de 10 150 élèves à qui l'association a lavé le cerveau... Le reste suivi avec l'ABCD de "l'égalité" et la théorie du genre qui comme chacun le sait "n'existe pas" FÉLICITATIONS LA GAUCHE !

    Sachez que cette association n'œuvre pas à faire accepter les homos, mais les enferme dans une image de folle tordue aussi irréelle que dégradante ! Ne soyez pas dupe et refusez ce chantage à l'Homophobie, la Transphobie, la Biphobie, la Lesbophobie, et bientôt viendra dans cette liste non exhaustive la "Pédéphobie" la P.M.A.phobie, et la G.P.A.phobie... Partez du principe - excusez ma vulgarité - que, ce qui entre dans le c... des uns ne sert pas de brosse à dents aux autres... Il n'y a pas une façon de droite ou de gauche de se faire enculer (quoique...). La sodomie relève de la sphère intime et n'a pas à être revendiquée en place publique comme on va très certainement le voir le 13 Juin à Metz dans ce défilé aussi dégradant que vulgaire, inepte et pathétique ! Nous n'aurions pas à subir ce genre de spectacle déplorable si vous aviez plus de courage. Car vous interdiriez tout bonnement cette mutinerie qui caricature les homosexuels mais rassure tellement les Hétéros ! [...]

    Dans son courrier, Couleurs Gaies vous informe qu'ils seront dans l'obligation pour cette nouvelle mascarade de se passer de votre soutien logistique compte tenu du fait qu'ils ne souhaitent pas associer cette Gaypride à une "majorité" qui fait le strict minimum en matière de lutte contre la "gayphobie" ! Ils en profitent pour vous glisser une quenelle et vous faire culpabiliser ; c'est là une méthode propre au sectarisme... Qu'à cela ne tienne ! Contrairement à l'année dernière où Metz avait participé matériellement et financièrement à la Gaypride, je vous invite cette année, si vous n'êtes pas suffisamment brave pour interdire cet attroupement, à établir un devis qui prendrait en compte : la location des tentes et tribunes du village associatif. L'éventuel raccord à l'eau et à l'électricité, ainsi que la valorisation du travail d’installation et celle du nettoyage des sites souillés par le passage burlesque et inaudible de ce défilé par les agents municipaux ! Il n'est pas juste que ce soit les contribuables qui payent pour permettre à une minorité d''exhiber fièrement leurs pratiques sexuelles et de revendiquer le "droit" à la marchandisation d'enfants ! [...]

    Faire interdire cette Gaypride c'est libérer les homosexuels ! En effet, Couleurs Gaies est une association qui prend en otage les homos en les maintenant dans un ghetto idéologique et paranoïaque ! Elle embarque avec elle des homos, qui sont pour la plupart de jeunes adultes incultes, conformistes et donc facilement manipulables... Cette association prône une idéologie qui est jumelée à un parti politique et une association qui luttent ouvertement contre le catholicisme, seul barrage au libéralisme...

    Couleurs Gaies, les Profanes et Basta (avec le concours de la CNT) sont des groupuscules d’extrême gauche créés par les mêmes conspirateurs pour prétendument lutter pour la sauvegarde de la laïcité et l'égalité, alors qu'en réalité ils haïssent notre civilisation, les valeurs Chrétiennes, la France, ses héros de guerre, son histoire qu'ils tiennent à déconstruire et détruire pour agencer leur propre norme !… Continuer à attribuer des subventions ou des avantages communautaires à cette association c'est permettre l'implantation et la mise en œuvre d'une idéologie politique, idéaliste, et ce avec l'argent public ! C'est criminel ! Vous n'avez pas à vous plier aux désidérata des ces énergumènes ! Les droits, comme les lois sont faits en France pour les individus et non pas pour les sexualités ou les religions !

    Monsieur le Maire, je vous demande de faire preuve de courage et de bon sens. De stopper les subventions attribuées à cette mouvance extrémiste, voire de lui réclamer les subventions perçues. D'envisager sérieusement la dissolution de l'association sectariste et d'interdire cette Gaucho-pride qui prend de plus en plus des allures de prosélytisme et qui profite à la propagande de divers partis politiques et associatifs qui défilent avec la L.G.BêTise et qui ne représentent aucunement les Français et encore moins les homos ! Comme : le PS - MPA - CNT - Front de Gauche - PC - CGT - CFDT- sans oublier des mouvances lesbo-féministes qui n'ont de cesse que de hurler leur haine des hommes blancs catholiques et hétérosexuels. Pas de sperme national et catholique dans nos vagins pouvait-on lire sur une pancarte arborée fièrement par une militante l'année dernière. Les féministes, soutenues, je vous le donne en mille, par la L.G.BêTise, le Front de Gauche et votre parti, y manifestaient pour la sauvegarde du droit à l'IVG en Espagne. [...] Sans oublier bien sûr, les Anti-France, virulents et autoproclamés Antifa qui sont bien obligés de créer du fascisme pour se justifier de leur anti-fascisme et qui rendent bien service à l'hystérique Manuel Valls...

    En outre, je considère cette Gaypride comme étant l'émeute d'une oligarchie, un système totalitaire et politique qui fonde ses idées sur des raisons de pratiques sexuelles, de démagogie et d'hédonisme ! Enfin, sachez faire, contrairement aux adorateurs de la secte Couleurs Gaies, la différence entre ce qui relève de l'homophobie, ce qui relève de sa propre susceptibilité ou ce qui relève de la légitime L.G.B.Tophobie.

    Car les Français ne sont pas dupes et se moquent éperdument de ce qui se passe dans l'alcôve de leurs concitoyens. Mais en revanche, ils sont, et c'est bien légitime, réticents à l'idéologie d'une minorité qui impose au plus grand nombre sa morale stérile, mortifère, et qui n'a pour ambition que d'invertir la norme et ce, sous prétexte d'égalitarisme ! Car si l'on considère, comme les adorateurs de la théorie Queer et Judith Butler, grande voix du lesbo-feminisme, que l'orientation sexuelle est une construction socioculturelle, alors il suffit de promouvoir l'homosexualité pour en changer la règle. Ne mettez pas tous les homosexuels dans le même bateau ! Il ne faut pas confondre homosexualité et homosexualisme. L'homosexualité c'est l'état de celui ou celle qui est attiré par les personnes de son propre sexe, alors que l'homosexualisme concerne celui ou celle, hétéro ou homo, qui partage l'idéologie GAY. Tous les gays sont homosexuels, mais tous les homos ne sont pas gay ! Le Gay étant celui qui contribue à la propagation de la doctrine L.G.BêTiste. Car vous aurez bien compris, Monsieur le Maire, que dans cette histoire, tout n'est qu'affaire d'idéologie et de politique.

    Je vous prie, Monsieur le Maire, de recevoir mes salutations laïques et républicaines.

    PS. Cette lettre ne peut être associée à de l'homophobie, à l'extrême droite ou à un quelconque dogme religieux."

    Intimidation du communautarisme politico-sexuel de Metz

    Intimidation du communautarisme politico-sexuel de Metz

    Intimidation du communautarisme politico-sexuel de Metz

    Intimidation du communautarisme politico-sexuel de Metz

    Intimidation du communautarisme politico-sexuel de Metz

    Intimidation du communautarisme politico-sexuel de Metz

    Intimidation du communautarisme politico-sexuel de Metz

    Intimidation du communautarisme politico-sexuel de Metz


    votre commentaire
  • Cimetière de l'Est

    #signcop21 à Pompidou Metz

     

    Le temps qui passe :

    Mon cheveu blanchissant

    De mon coeur va chassant

    La force et le courage ;

    L’Hiver n’est pas l’Eté :

    J’ai autrefois été,

    Tu seras de mon âge.

    Ronsard


    votre commentaire