Pour accéder au blog original : cliquer sur

La vie en rose à Metz

 

  • Défense de l'enfant

     

    “ Pour le droit de l'enfant à un père et une mère ”

    “E Kand huet Recht op eng Mamm an e Papp”

     

     

    Communiqué de presse de l’Initiative Schutz fir d’Kand 

    Suite à son audition par la  Commission des pétitions de la Chambre des Députés 

      

    Mardi 17 juin 2014 à 18h00 

     

     

    L’Initiative Schutz fir d’Kand a, à sa demande, été reçue ce jour mardi 17 juin 2014 à 14h00, par la Commission des pétitions de la Chambre des Députés.

     

    Devant cette Commission, l’Initiative a maintenu avoir été illégalement réduite au statut de pétition ordinaire, alors que 4.751 personnes avaient souscrit à la pétition publique n° 343, et avoir ainsi été privée de l’audition publique devant la Commission sectorielle et le ministre compétents, associée au statut de pétition publique.

     

    Au-delà, profitant de l’opportunité qui lui était donnée de s’exprimer devant les représentants du peuple, l’Initiative a rappelé sa position :

    -  conformément aux droits de l’Homme reconnus dans les Conventions internationales ratifiées et approuvées par le Luxembourg, tout enfant a le droit de connaître et d’être élevé par son père et sa mère, dans la mesure du possible;

    -  en établissant sciemment par la loi une enfance sans père ou sans mère, l’État institutionnalise des situations sub-optimales pour les enfants, qui ne se présentent normalement qu’à travers des accidents de la vie (divorces, décès, abandons etc.). En renvoyant la détermination de l’intérêt supérieur de l’enfant à des appréciations au cas par cas, l’État renonce à dire l’intérêt général, pour satisfaire l’intérêt de quelques-uns.

     

    À travers 10 questions générales, complétées de 3 questions particulières destinées aux représentants de certains partis politiques, l’Initiative a souhaité interpeler les Députés et mettre en évidence les nombreuses problématiques que, dans son empressement à voter les projets de loi, le législateur n’a pas pu ou voulu suffisamment aborder.

     

    Ces questions portaient notamment sur :

    -  La fin de la prééminence, en droit, de la filiation biologique par rapport à la filiation d’intention, et les conséquences en cascade en matière de droit de la famille, y compris pour les couples hétérosexuels (autorité et droit parentaux, pension alimentaire, garde alternée, etc.) ;

    -  Les conséquences psychologiques pour les enfants qui :

    o pourront avoir instantanément ou dans le temps de multiples parents ;

    o seront placés face à l’absence de référent du sexe opposé ;

    o seront privés d’un accès à leurs origines et à leur filiation ;

    o seront fabriqués pour répondre au désir d’enfant de certains adultes.

    -  L’impact sur le nombre d’enfants adoptables au Luxembourg, y compris pour les couples hétérosexuels ;

    -  L’accélération d’un processus qui conduit à la fabrication et à la marchandisation de l’humain ;

    -  Le rôle – ou l’absence de rôle – de l’État dans la reconnaissance de toutes les formes d’amour ; et

    -  La constitutionnalité des projets de loi.

     

    Ces questions, dont le détail est joint au présent communiqué, ont été également adressées au Président de la Chambre.

     

    L’Initiative Schutz fir d’Kand en appelle à la responsabilité des Députés dont l’attention, après une Lettre ouverte du 6 avril 2014, se trouve à nouveau attirée sur ces nombreuses difficultés. Elle les invite à faire preuve du courage politique et de l’indépendance d’esprit nécessaires pour demander le report du vote d’un projet de loi qui a manifestement été insuffisamment préparé et dont les conséquences sociales réelles, en particulier pour les enfants, seront largement rejetées par la population dès lors qu’elle en aura pris toute la mesure.

     

     

     

    CHAMBRE DES DEPUTES

     

    Réunion de la Commission des Pétitions

    Mardi 17 juin 2014 – 13h

     

    Questions posées à la Chambre des Députés 

    lors de l’audition de l’Initiative Schutz fir d’Kand 

      

     

    1- L’article 11 de la Constitution dispose que l’État garantit les droits naturels de la personne humaine et de la famille. Par droit naturel, la jurisprudence désigne les droits « découlant de la nature humaine », concernant les « questions existentielles de l’être humain ». Le droit de « connaitre et de grandir avec son père et sa mère, dans la mesure du possible », n’est-il pas un de ces droits ? La question des origines n’est-elle pas existentielle ? Comment la Chambre estime-t-elle que l’article 11 de la Constitution est respecté, du point de vue de l’enfant, par les projets de loi en débat ?

     

    2 – Puisque les projets de loi en débat relativisent la filiation biologique au profit de la filiation d’intention, pouvez-vous préciser comment seront traitées les problématiques d’autorité et de devoir parental, de garde alternée en cas de séparation, de pension alimentaire, etc., par exemple dans les cas suivants :

    -            Cas d’un couple lesbien fabriquant un enfant par PMA, soit avec un père connu, soit avec un tiers donneur anonyme, voire dans quelques années peut-être, par une fécondation d’ovocyte à ovocyte.

    -            Cas d’un couple d’hommes adoptant un enfant fabriqué par GPA, situation qui risque fort de survenir, fut-ce de manière illégale, si le mariage homosexuel est voté, compte tenu du très faible nombre d’enfants adoptables.

    -            Cas d’un couple lesbien se rapprochant d’un couple gay pour « faire  ensemble » un enfant co-éduqué à quatre ; L’enfant aura 4 parents, 8 grands-parents, avant une éventuelle séparation. Que deviendra psychiquement l’enfant dans ce réseau illisible de diverses parentalités d’intention ?

     

    3- Comment seront arbitrés les conflits lors des divorces de couples homosexuels ? Qui l’emportera pour le droit de garde ? Le parent biologique ou le parent d’intention ?

     

    4- Quel sera l’impact indirect, sur tous les couples hétérosexuels,  des solutions qu’il faudra bien bricoler pour résoudre les situations décrites aux questions 2 et 3 ? En particulier, la Chambre a-t-elle mesuré les conséquences, pour tous les couples hétérosexuels, de la promotion, par le mariage homosexuel, de la parenté d’intention par rapport à la parenté biologique?

     

    5- Dès l’instant que la filiation n’est plus qu’une question d’intention, comment empêcher qu’elle soit réclamée, ou rejetée, par les adultes liés à l’enfant, à différents âges de la vie de cet enfant ? Est-ce qu’un enfant pourra avoir une suite de plusieurs « parents » d’intention au cours de sa vie ? A l’inverse, puisque l’intention prime, un enfant ne pourra-t-il pas à terme vouloir renier sa filiation à l’égard d’un parent d’intention qui le néglige ou dont il ne veut plus comme parent, voire même à l’égard d’un parent biologique ?

     

    6- Comment sera assurée la sécurité du développement de la personnalité et de l’identité sexuelle de l’enfant grandissant au sein d’un couple homosexuel, où il lui manquera toujours, par construction, une partie d’identité sexuelle nécessaire au développement ? Comment un enfant aura-t-il la guidance nécessaire pour assurer le développement de son identité sexuelle propre dans un contexte sans altérité sexuelle ?

     

    7- Un philosophe disait : « tout ce qui a un prix ne vaut pas grand-chose ». Comment un enfant fabriqué par PMA ou GPA, ressentira-t-il sa valeur personnelle ? Comment ne se sentira-t-il pas commandé, livré et payé ?

     

    8- Quel sentiment de filiation l’enfant pourra-t-il développer psychiquement vis-à-vis de ses parents d’intention de même sexe ? Comment sera-t-il protégé, au moment de la puberté, des pulsions sexuelles qu’il pourra ressentir à l’égard de son parent d’intention, surtout s’il n’a pas de moyen d’échange avec un parent de son sexe (par exemple, cas d’un garçon « enfant » de deux femmes) ?

     

    9- Quel critère objectif sera utilisé au moment de déterminer l’intérêt supérieur de l’enfant lorsqu’il s’agira d’arbitrer entre des couples candidats à l’adoption, l’un homosexuel et l’autre hétérosexuel ? N’y a-t-il pas mécaniquement un risque de discrimination en faveur des couples homosexuels ? Quel sera l’impact du mariage homosexuel sur le nombre d’enfants adoptés au Luxembourg, au regard notamment de la révision des conventions d’adoption internationales ?

     

    10- Le mariage du Code civil est-il une question d’amour, ou une question d’organisation des droits et devoirs des époux dans l’intérêt général à la succession des générations ? Revient-il à l’État de se faire juge des affectivités particulières, comme il envisage de le faire en ouvrant le mariage civil aux personnes de même sexe ? Dans l’affirmative, si le mariage homosexuel est voté, que répondra le législateur à une « triade », ou plus, qui souhaite officialiser son amour dans le mariage ? Cette triade, voir ce groupe de poly-amoureux sincères, n’auront-ils pas droit à la même reconnaissance sociale qu’un couple homosexuel ? Quelles conséquences pour l’enfant ?

     

    Questions spécifiques :

    -  pour les députés CSV : Suivant quel raisonnement logique êtes-vous passés d’une position claire de refus de l’adoption plénière par les couples homosexuels à son exact inverse ?

    -  pour les députés déi Gréng : vous qui êtes opposés à l’ingénierie génétique sur les plantes (cf. maïs transgénique), comment pouvez-vous être favorables à des lois qui vont conduire à la fabrication de l’humain (PMA puis inévitablement, de fait ou de droit, GPA) ?

    -  pour les députés LSAP : vous qui vous êtes toujours engagés pour la défense des plus défavorisés et des droits des femmes, comment vous positionnez-vous sur la question des mères porteuses, même à l’étranger ? S’agirait-il, pour vous, d’un « travail comme un autre » ?


    votre commentaire
  • Une semaine de réfection des carrés de pavés sur le trottoir pour le résultat final que je vous laisse admirer.

    Vous pouvez comparer les photos ci-dessous à --> Google map avant les travaux <--

    Merci Sébastien pour cet article !

    Travaux quai Paul Vautrin

    Travaux quai Paul Vautrin

    Travaux quai Paul Vautrin

    Travaux quai Paul Vautrin

    Travaux quai Paul Vautrin

    Travaux quai Paul Vautrin


    4 commentaires

  • 5 commentaires
  • Marche des fiertés lesbienne gay bi trans de Metz

    (un)dress code

    Les Profanes

    Homophobes assassins contre gentils zomophiles

    Deux poids, deux mesures

    La gay map

    Minute de silence

    Départ défilé, char l'Endroit

    Fin et retour place saint Louis, le char WeeMove s'est déshabillé

    Fin et retour place saint Louis, ambiance

    Mariage homosexuel : la justice pourrait contraindre le Conseil économique, social et environnemental à prendre en compte la pétition d'opposants à la loi qu'il avait rejetée

    Gay pride dans les rues commerçantes de Metz

    Non au trou du cul radioactif - Bure 365 - Sortir du nucléaire

    Gay pride dans les rues commerçantes de Metz

    Stéphane Aurousseau peut le faire. Un bébé ?

    Gay pride dans les rues commerçantes de Metz

    Cfdt

    Gay pride dans les rues commerçantes de Metz

    Mathieu Chaudeur, opticien, affiche la couleur (gay).

    Gay pride dans les rues commerçantes de Metz

    Patricia Sallusti, adjointe au maire Dominique Gros, et Annie Hommel, conseillère déléguée du maire Dominique Gros

    Gay pride dans les rues commerçantes de Metz

    Gay pride dans les rues commerçantes de Metz

    Boycot Israël apartheid - La Palestine aux palestiniens ! - Non au blocus de Gaza.

    Réponse citoyenne et non violente à l'impunité d'Israël

    Gay pride dans les rues commerçantes de Metz

    Gay pride dans les rues commerçantes de Metz

    CGT

    Gay pride dans les rues commerçantes de Metz

    L'Endroit - L'Appart

    Gay pride dans les rues commerçantes de Metz

    Gay pride dans les rues commerçantes de Metz

    Marilyn Manson

    "Marilyn Manson propagandizes anti-family values and a depraved lifestyle, which has a deep effect on the upbringing of the young generation and results in a feeling of not understanding modern culture in the older generation"

    Gay pride dans les rues commerçantes de Metz

    Let's Dyke ! Association subventionnée par la ville de Metz

    Gay pride dans les rues commerçantes de Metz

    "Gay pride 2014 avec le soutien de la ville de Metz", dont le maire est Dominique Gros, catholique

    Gay pride dans les rues commerçantes de Metz

    Christine Singer, conseillère municipale élue sur la liste de Marie-Jo Zimmermann, UMP

    Gay pride dans les rues commerçantes de Metz

    Annie Hommel, conseillère déléguée du maire Dominique Gros, Patricia Sallusti et Thomas Scuderi, adjoints au maire Dominique Gros, sont pour la procréation médicalement assistée, pas très naturelle et écologique

    Gay pride dans les rues commerçantes de Metz

    Vincent Morel pour les Profanes, apprentis sorciers qui n'aiment pas le droit local

    Gay pride dans les rues commerçantes de Metz

    Gay pride dans les rues commerçantes de Metz

    Noodle, restaurant de nouilles

    Gay pride dans les rues commerçantes de Metz

    APGL : association des "parents" gays et lesbiens (ce sont les enfants des autres, forcément).

    Gay pride dans les rues commerçantes de Metz

    L'Envers

    Gay pride dans les rues commerçantes de Metz

    Gay pride dans les rues commerçantes de Metz

    WeeMoove - Swag Club Metz

    Gay pride dans les rues commerçantes de Metz

    Touche pas à mon pote, slogan de SOS Racisme, lié au PS, dont le président Harlem Désir a été condamné pour abus de biens sociaux suite à un emploi fictif grassement rémunéré.

    Gay pride dans les rues commerçantes de Metz

    Mouvement des jeunes communistes

    Gay pride dans les rues commerçantes de Metz

    Gay pride dans les rues commerçantes de MetzLes sympatiques "antifascistes" tolérants et non violents !

    "Sexistes, racistes, homophobes ? Hors de nos vies !"

    Hors de nos vies = appel au meurtre, dans les rues du centre-ville de Metz.

    Gay pride dans les rues commerçantes de Metz

    Gay pride dans les rues commerçantes de Metz

    Gay pride dans les rues commerçantes de Metz

    La crasse sera nettoyée par les services municipaux, aux frais des habitants. 

    Gay pride dans les rues commerçantes de Metz

    Association Nationale Transgenre ANT pour le changement d'état civil libre et gratuit en mairie : aujourd'hui un homme, demain une femme, après-demain de nouveau un homme, etc.

    Gay pride dans les rues commerçantes de MetzGay pride dans les rues commerçantes de Metz

    En partenariat avec : Lesben- und Schwulenverband Landesverband Saar - LSVD, Let's Dyke !, CNT, Objectif Egalité Lorraine, A.N.T., Enfants d'arc en ciel l'asso !, Touche pas à mon pote, Equinoxe, Mémoire collective, Osez le féminisme, ville de Metz, Nouveau Parti Anticapitaliste - NPA, Cfdt, CGT, Amnesty international, jc - jeunesses communistes, Parti Communiste Français - PCF, WeeMove, mrap.


    2 commentaires
  • L'arnaque du Mettis

    Gros...se arnaque

     

    Que croyiez-vous qu'ils fissent juste après avoir été élus ?

    Jean-Luc Bohl (UDI) et Dominique Gros (PS) augmentent de 2,9 % le prix des bus !

    Metz Métropole ne fonctionnant pas de façon démocratique, aucun vote n'est prévu par les Saigneurs.

    Pourquoi l'augmentation de prix ? Pour payer le Mettis, car il n'y a pas assez de voyageurs.

    Ils nous mentent en permanence, le Mettis, ça devait être un grand succès, des parkings-relais supplémentaires étaient prévus, mais ils sont sur-dimensionnés dans leur taille actuelle. Et le Mettis circule à vide bien souvent, en consommant 57 litres de gasoil tous les 100 km.

    ça ne va malheureusement pas s'arranger en augmentant les prix des billets.

     


    votre commentaire
  • Metz Mag de mai 2014

    Metz Métropole le mag' de mars 2014

    Metz Mag de juin et Metz Métropole le mag' de mai et juin 2014

    --> Télécharger Metz Mag de juin 2014 <--

    44 pages luxueuses tirées à 74 000 exemplaires, inintéressantes, mais payées par les contribuables, pour la plus grande gloire du maire, Dominique Gros, PS.

    Même la page 32 d'expression des groupes politiques est en partie creuse : Marie-Jo Zimmermann passe son temps à se regarder le nombril, se plaindre de l'absence de photos ou d'un temps de parole restreint. Mais sur quel sujet s'oppose-t-elle et vote-t-elle contre ? On aimerait savoir. Des interventions interminables ne sont pas souhaitables, surtout si elles aboutissent à voter comme les socialistes, alors qu'il faudrait défendre les Messins. Par ailleurs, sa remarque sur l'âge du maire est d'autant plus déplacée que Marie-Jo milite pour la parité homme-femme, contre les discriminations. La discrimination liée à l'âge ou au handicap devrait ne pas la laisser insensible, et pourtant, elle y contribue !

     

    Metz Mag de juin et Metz Métropole le mag' de mai et juin 2014

    --> Consulter le dernier Metz Métropole le mag' <--

    Les archives ne sont pas disponibles, il y a tant à cacher, surtout les dépenses.

    Ce magazine de 32 pages est édité à 120 000 exemplaires, distribué à une population de 235 000 habitants, il y en a pour tout le monde, aux frais de la princesse, pour la plus grande gloire de Jean-Luc Bohl, UDI.

    J'ai trouvé un peu plus d'intérêt qu'à Metz Mag, mais ça reste très superficiel.

    Page 3, l'édito nous prépare à des hausses d'impôts : "La baisse drastique des dotations de l'Etat ne sera pas le moindre des obstacles à surmonter". Mais, n'est-il pas possible d'anticiper pour éviter de faire subir à la population des contraintes douloureuses ? Un peu plus loin, Jean-Luc nous explique les progrès qu'il doit faire pour "rechercher l'apaisement, l'équilibre et l'écoute constructive", on sent qu'il n'est pas fier de sa méthode.

    Pages 5 et 6, l'article sur l'institut Lafayette nous laisse sur notre faim. On nous dit qu'il "s'agit d'une structure totalement indépendante", mais elle coûte 9 100 000 euros à Metz Métropole, sans compter d'autres aides de plusieurs millions de diverses institutions publiques, financées par les impôts ! Je veux bien devenir indépendant en bénéficiant des largesses de la collectivité, pour zéro engagement ? Le co-président, Abdallah Ougazzaden, nous vante le potentiel de l'institut Lafayette, on aimerait en voir des exemples concrets et précis, chiffrés, planifiés. Or il se contente de "ne pouvoir pas encore imaginer" les portes qui vont s'ouvrir. Abdallah décrit l'institut Lafayette comme un "modèle visionnaire" en précisant qu'il copie un modèle américain qui "doit faire naître de la richesse en commercialisant l'innovation" ; pour lui, "le temps de parcours entre l'idée et le produit doit se réduire au maximum". Très bien ces déclarations, et concrètement ça donne quoi ?

    Page 13, Jean-Luc Bohl continue la propagande de son édito, en se montrant en photo cette fois en pleine page, puis par une interview d'autosatisfaction à la Dominique Gros. Par exemple : "les retombées du Centre Pompidou-Metz sont indéniables". Ah bon, lesquelles ? Et puis, il se vante de "faire fi des rivalités politiciennes et de faire des chances de nos différences" : c'est du jargon très théorique, on aimerait quelques applications concrètes de ce paradis démocratique ouvert aux différences. Que ces propos sont énervants car déconnectés de la réalité !


    votre commentaire
  • A bientôt Metz plage !

    Rénovation thermique et énergétique

     

    Ici, c'est autre chose que Metz Plage, les travaux sont faits pour économiser l'énergie, c'était nécessaire.


    votre commentaire
  • Grilles repeintes du Palais du Gouverneur


    votre commentaire
  • Conseil Général et Préfecture

    Conseil Général et Préfecture

    Conseil Général et Préfecture

    Conseil Général et Préfecture


    votre commentaire
  • Moulin des Thermes

    Moulin des Thermes

    Moulin des Thermes

    Moulin des Thermes


    votre commentaire
  • Rempart Saint-Thiébault

     

    A l'emplacement de cette maison se trouvait, sur les remparts, la porte Saint-Thiébault qui est représentée sur la façade :

    Porte Saint-Thiébault

    Porte Saint-Thiébault

    Porte Saint-Thiébault


    votre commentaire
  • Maison de Robert Schuman à Scy-Chazelles

    Viviane Reding : les eurosceptiques lui disent merci

    European Commission rejects pro-life citizens’ initiative

    La Commission met son veto à l’initiative citoyenne « UN DE NOUS » : une décision contraire aux exigences éthiques et démocratiques

    Marche des fiertés lesbienne gay bi trans de Metz

     

    Dessin de Boris Efimov (caricaturiste russe) en 1950 qui représente le mariage, célébré par les Américains, de la France (le marié est Robert Schuman) et de l'Allemagne (la mariée est Konrad Adenauer) :


    4 commentaires
  • Marie-Jo Zimmermann, députée UMP, soutient Nathalie Griesbeck, UDI, contre la candidate UMP

    1er tour des élections municipales à Metz

     

    Résultats à Metz :

    FN LISTE BLEU MARINE - NON A BRUXELLES, OUI A LA FRANCE : 22,08 % 5 814 votes (31,06 % en Moselle)

    UDI MODEM LES EUROPEENS : 17,81 % 4 690 votes (11,81 % en Moselle)

    UMP POUR LA FRANCE, AGIR EN EUROPE 16,70 % 4 398 votes (19,71 % en Moselle)

    PS CHOISIR NOTRE EUROPE 16,22 % 4 271 votes (13,46 % en Moselle)

    LISTE EUROPE ECOLOGIE 7,99 % 2 103 votes (5,95 % en Moselle)

    Population : 119 962 habitants (données Insee 2009) ; inscrits : 58,88 % 70 635 ; votants 38,21 % 26 988 ; abstention 61,79 % 43 647 ; exprimés 37,28 % 26 333.

    Elections européennes

    Sont élus pour la circonscription Est :

    Front national (4 sièges) FLORIAN PHILIPPOT LISTE BLEU MARINE - NON A BRUXELLES, OUI A LA FRANCE 28,96 %

    Union pour un mouvement populaire (3 sièges) NADINE MORANO POUR LA FRANCE, AGIR EN EUROPE AVEC NADINE MORANO 22,72 %

    Union de la gauche (1 siège) EDOUARD MARTIN CHOISIR NOTRE EUROPE 13,23 %

    Union du centre (1 siège) NATHALIE GRIESBECK UDI MODEM LES EUROPEENS. LISTE SOUTENUE PAR FRANÇOIS BAYROU ET JEAN-LOUIS BORLOO 9,19 %


    votre commentaire
  • Pierre friable

    Les pavés chinois de la place de la République populaire

    5 mois après, métissage des pavés

    Aurélie Filippetti empêche une ministre de monter les marches à Cannes

     

    Les pavés place de la République sont tellement détruits qu'ils sont remplacés après 3 ans par du bitume :

    Place de la Gare, un an et demi après la pose, c'est déjà à refaire ; quel gaspillage !


    1 commentaire
  • Beau bâtiment, mais combien de temps La Halle va tenir ici ?


    votre commentaire
  • Metz Mag de mars et avril 2014

    Metz Mag de juin et Metz Métropole le mag' de mai et juin 2014

    Metz Mag de mai 2014

    --> Télécharger le magazine <--

    On prend 70 % des mêmes et on recommence.

    Les 44 pages sont toujours aussi luxueuses et creuses.

    Seules 3 pages m'ont intéressé. J'en ajoute une 4e, qui présente une photo sidérante !

     

    Edito

    Connaissant Dominique Gros depuis 6 ans, nous savons qu'il faut inverser ses affirmations (*), telle que :

    "Metz la généreuse, attentive à chacun ; Metz l’ambitieuse, qui attire et innove, et Metz la vertueuse, reconnue pour sa gestion saine".

    Metz attentive à l'idéologie du parti socialiste, mais certainement pas attentive à chacun. Même le personnel municipal est méprisé par une majorité d'élus hautains, prétentieux. Dominique Gros s'est précipité pour mettre en oeuvre les réformes du sinistre Peillon, au détriment des familles. Il a anticipé les coups tordus de Taubira contre la civilisation en permettant à la gay pride de défiler triomphalement dans les rues piétonnes de Metz, et en permettant la célébration à la mairie des pacs "branchés" entre homos. Il a mis en place un joujou coûteux qui a ruiné beaucoup de commerçants, qui a fait perdre un temps fou à la population, qui a fait régresser le service, qui a tronçonné le centre historique ; il a voulu bâtir son oeuvre idéologique de métisser, de ruiner l'oeuvre du créateur et de la civilisation. Dominique Gros s'est conduit comme un barbare, il a renié son héritage.

    Metz n'attire pas les entreprises, ni la population qui décroît ; la campagne de communication "je m'installe à Metz" a été contre-productive, l'image de Metz s'est dégradée, on a mis en avant Metz ringarde, Metz triste, Metz qu'il faut éviter. C'est ce qui se passe. Dominique Gros aime tellement Metz qu'il l'étouffe dans son étreinte. Les familles ont encore la chance de pouvoir trouver du travail au Luxembourg voisin, le fameux "paradis fiscal" dénoncé par les socialistes et l'UMP. Dominique Gros nous prépare un enfer fiscal par ses investissements démesurés, par la dette, les dépenses folles. ça ne pourra attirer ni les entreprises, ni la population. Dominique Gros n'est pas un entrepreneur, il vit sur le dos des entrepreneurs. Metz n'est pas du tout reconnue pour une saine gestion, Dominique Gros est spécialiste de la découpe d'articles bien choisis dans la presse intéressée, pour tenter de démontrer ce qu'il est incapable de réaliser dans les faits.

    (*) Sa psychologie, je pense, le pousse à vouloir exorciser les bonnes intuitions qu'il a naturellement (par des traces imprimées dans sa jeunesse) et qu'il noircit par son idéologie mortifère.

     

    Page 22

    Le maire remet ça :

    "Oui, Metz est reconnue comme étant une ville bien gérée, nous sommes cités ça fait plaisir. Mais les temps sont difficiles."

    Les 5 derniers mots sont un aveu très inquiétant pour l'avenir. Dominique Gros ira toujours chercher des causes extérieures à ses échecs. Mais il sent bien que ça va saigner.

    "Nous allons mettre en place un conseil de veille et de prévention qui permettra de lutter, avec les habitants, contre les incivilités, contre les problèmes de propreté, contre le sentiment d’insécurité et contre l’insécurité elle-même."

    A mon avis, ce conseil est inutile ; comme le proclame Dominique Gros, "Metz est une ville sûre, Metz est une ville propre." (Rappel : nous savons qu'il faut inverser les affirmations de celui qui a été professeur quelques mois).

    Pour ceux qui aiment, ça existe même en vidéo : cliquer ici pour voir la video d'autosatisfaction

    Pris les mains dans le pot de confiture, pour se justifier, il dénonce ses petits camarades : "je dis aux Messins, attention, regardez-bien vos feuilles d’impôts. Ce n’est pas uniquement la ville qui est concernée. Il peut y avoir d’autres acteurs qui augmentent leurs impôts comme vient de le faire tout récemment le conseil général de la Moselle." C'est pas beau, ça !

     

    Page 32

    Marie-Jo Zimmerman est toujours centrée sur "sa seule ambition". Son groupe de bric et de broc a déjà éclaté, ce n'est pas fini. On compte 2 indépendants en mai. A suivre. Patrick Thil, bien que n'ayant pas les idées claires, au moins a des compétences.

    On apprend dans les quelques lignes "Démocratie ?" que les socialistes, leurs alliés, et l'UMP complice, veulent cacher leurs actions néfastes sur la jeunesse en excluant des élus suivant leur étiquette politique, de façon totalement arbitraire, et en totale contradiction avec la neutralité nécessaire au fonctionnement de l'Ecole. Ces politicards sont sectaires, arrogants, méprisants, ils haïssent les réactions saines du peuple contre leurs turpitudes. On peut tout imaginer de ce qui se passe dans les écoles où l'idéologie de ces politicards va être instillée à la jeunesse : incitation à l'homosexualité, théorie du genre, pornographie, idéologie franc-maçonne, dogme de l'appropriation de l'enfant, projet nihiliste de déracinement. Ces manoeuvres diaboliques sont très inquiétantes, on est en plein soviétisme violent, même s'il paraît mou, contre l'Homme. Tout ça veut être caché, cette idéologie sera imposée contre la volonté des parents et de déjà 21 % des électeurs. Ils se cachent pour commettre des actes honteux voire odieux, sinon, pourquoi avoir peur de la pleine lumière ?

    Politiser l'école, qui instruit de moins en moins (sauf les personnes favorisées qui ont des appuis), qui pervertit de plus en plus, voilà le plan des socialistes, de leurs alliés et de leurs complices. Chut, il ne faut pas que ça se sache.

     

    Page 20

    Metz Mag fait la gaffe de publier une photo où on voit deux élues de la majorité jouer avec leur smartphone : bel exemple du sérieux et de l'attention portés au Conseil Municipal ; ne parlons pas des élus qui pensent plus à Twitter qu'à leur travail au Conseil.

    Metz Mag de mai 2014

    Les grands esprits se rencontrent-ils ou bien Vincent Morel suit-il mon blogue ? smile

    Metz Mag de mai 2014


    8 commentaires
  • Arc-en-ciel du 11 mai


    votre commentaire
  • Chaque année, le golf du Technopole à Metz accueille un couple de cygnes qui installe son nid la bonne saison pour y pondre ses oeufs et y élever ses petits. En 2013, l'emplacement choisi pour leur nid a obligé la Direction du golf à interdire le passage entre les trous n° 10 et 11 tout le temps qu'a duré la couvaison. Mania7 a eu la bonne idéé de prendre des photos de cette couvée !

    Extrait d'un diaporama d'Internet

    Naissance de cygnes à Metz

    Naissance de cygnes à Metz

    Naissance de cygnes à Metz


    votre commentaire
  • Cabanes - Festival de Moselle

    Topie impitoyable - Jonathan Pranlas-Descours

    Digression - Compagnie Ormone

    ENCORE - spectacle chorégraphique / cie ormone

    Collectif Paradigme

    "Nuit des cabanes samedi 17 mai de 18h à minuit à Metz

    Le Centre Pompidou-Metz, le centre de création TCRM-Blida (Ville de Metz) et la Cabane des Cabanes deviennent, le temps d'une folle soirée à Metz, des cabanes artistiques. Avec notamment les propositions chorégraphiques des Cies Ormone (Digression) et Sine qua non (Topie impitoyable), l'univers mystérieux et numérique des jeux vidéo XXL du Collectif Paradigme.

    - "Voir et danser" avec les compagnies Ormone et Sine Qua Non au Centre Pompidou-Metz

    - "Jouer et construire" avec le collectif Paradigme, et des performances et concerts au centre de création TCRM-Blida - "Admirer et écouter" avec deux performances de la compagnie Delreves à la Cabane des Cabanes à l'Hôtel du département, rue du Pont Moreau à Metz."

    Combien tout ça coûte à la princesse ?

     

    "Des murs que l'on croyait fixes pivotent, se déplacent, deviennent élastiques et reflets d'images rêvées. Digression est un songe où l’espace échappe à ses fonctions premières pour devenir une scène où le quotidien est contorsionné et poétisé par un luminophage, créature qui ingère et reflète la lumière. Avec cette création in situ, Aurore Gruel, en collaboration avec David Verlet, dévoile une autre facette de son travail, toujours dans un rapport au corps des plus surprenants."

     

    Topie impitoyable. "Pas de visage : le corps est seul sur scène. Mais un corps utopique, qui peut prendre différentes formes, que l’on peut habiter pour mieux être ailleurs. « Après tout, est-ce que le corps du danseur n’est pas justement un corps dilaté selon tout un espace qui lui est intérieur et extérieur à la fois ? », s’interrogeait ainsi Michel Foucault, inspirant par là-même la performance solo, très poétique, de Jonathan Pranlas-Descours. En coproduction avec le Conseil Général de la Moselle dans le cadre du festival Cabanes et de la Nuit européenne des musées."

     

    Collectif Paradigme. "2014 commence sur les chapeaux de roues, le principal changement est le transfert de nos bureaux au Fablab de la ville de METZ : TCRM-BLIDA se définit comme un laboratoire dans la ville où toutes les cultures se réunissent où chacun peut porter sa voix singulière au cœur d’une plateforme collaborative. Dans les anciens entrepôts de bus de la Ville de Metz situés Avenue de Blida, cet outil, dédié aux artistes et aux créateurs de tous horizons, accueille à la fois un FABLAB (Laboratoire de Fabrication), un espace de COWORKING, un ATELIER de PRODUCTION et prochainement une ACADEMIE consacrée à la transmission et l’enseignement des pratiques artistiques aux plus petits."


    votre commentaire

  • votre commentaire
  • Dieudonné lutte pour la vérité et la liberté

    Gay pride prévue le 14 juin 2014 à Metz

    Conférence de Farida Belghoul chez les Frères et Sœurs de la mission au Pradet

    Vigi Gender

    La Manif Pour Tous

    La religion de la laïcité

    Lycées: l’académie de Nantes invite les garçons à se mettre en jupe le 16 mai

    Marseille : l'un des responsables de l'Europride écroué pour trafic de cocaïne

    Jo zum Homo-Mariage !

    Marche des fiertés lesbienne gay bi trans de Metz

    Le pape polonais au jardin du séminaire

    Le pape polonais au jardin du séminaire

    Interviewé sur la chaîne KTO, José Bové a déclaré : « La PMA, c’est du n’importe quoi ! » José a précisé que « l’écologie ne se limite pas à la question sociale » et se déclare « opposé à toute manipulation sur le vivant », par conséquent à la procréation médicalement assistée. Il insiste : « Que ce soit pour les couples homosexuels ou hétérosexuels, que ce soit sur le végétal, l’animal et a fortiori sur l’humain, je suis contre toute manipulation sur le vivant. »

    Bravo José !

     

    Et pendant ce temps, le chanteur travesti autrichien remporte l'Eurovision :

    Le pape polonais au jardin du séminaire

    Oleg Nilov, du parti Russie, entonne un chant anti-Conchita Wurst


    votre commentaire
  • Manifestation de gauche homo bi trans

    Basta

    Daniel Thibault, le premier marié gay de l'Oise, mis en examen pour pédophilie

    Excellent jeu de Nitendo : Tomodachi Life

    Le pape polonais au jardin du séminaire

    Homophobes assassins contre gentils zomophiles

    Marche des fiertés lesbienne gay bi trans de Metz

     

    Je publie volontiers cette affiche de Jetlagay, opposé à l'idéologie LGBT, comme la majorité des homosexuels.

    C'est devenu une habitude chaque année sous Dominique Gros, on va assister dans le centre piétonnier de Metz à cette manipulation de la jeunesse par des idéologues de la gauche et de l'extrême gauche.

    Gay pride du 14 juin 2014 à Metz

    Gay pride prévue le 14 juin 2014 à Metz


    2 commentaires
  • Avec la CNT et Couleurs Gaies, "bottons le cul au capital" !

    Joseph Daul promet l’apocalypse si les Européens votent contre l’UE

    Le porno, nouvel argument pro-UE à destination des jeunes

    François Hollande oublie Pâques : faut-il renier les racines chrétiennes de la France ?

    Toujours Debout

    Laure Pora, Présidente d’Act Up Paris est mise en examen pour injures publiques contre La Manif Pour Tous

    Gay pride prévue le 14 juin 2014 à Metz

    Gay pride dans les rues commerçantes de Metz

     

    Homophobes assassins contre gentils zomophilesLes anarchistes n'aiment pas les règles, ce sont des enfants qui n'aiment pas leurs parents, ils n'aiment pas la famille, ils aiment l'homosexualité, les bis, les trans, les LGBT.

    Ils détestent tous ceux qui ne pensent pas comme eux, qu'ils qualifient d'homophobes, ce qui est crétin : selon eux, un homosexuel qui n'est pas pour le "mariage" homo est homophobe !

    Une fois rangés dans la catégorie des "homophobes", ceux qui ne pensent pas comme eux deviennent des "assassins" et peuvent être pourchassés par ces justiciers haineux.

    Homophobes


    2 commentaires